Accueil > Astuce

Adidas fabrique des baskets en recyclant des déchets marins

Adidas fabrique des baskets en recyclant des déchets marins
Adidas affirme son engagement pour la planète avec la fabrication d’une nouvelle gamme de baskets à partir de déchets recyclés en mer !

Les océans sont infestés de déchets plastiques qui flottent à la surface. Un véritable fléau planétaire quand on sait que les zones océaniques couvrent 70% de la surface terrestre. C’est pourquoi la marque Adidas a décidé de commercialiser un nouveau modèle de chaussures entièrement fabriquées à partir de débris plastiques.

Des baskets 100% écolo

Après cet étudiant de 21 ans qui s’est lancé la mission de nettoyer les océans du globe en seulement cinq ans, c’est au tour du géant allemand Adidas d’afficher ses ambitions en matière d’écologie. En partenariat avec l’ONG « Parley for the Oceans », la marque sportive vient d’annoncer la création d’une nouvelle gamme de baskets constituées de déchets marins.

Dans le détail, les chaussures sont fabriquées à partir de débris plastiques, de polystyrène et de filets de pêche récupérés au large de l’Afrique de l’Ouest et fournis par l’association Sea Sheperd. La technique de fabrication est également écologique : « Le fait de tisser évite le gaspillage car on n’a pas besoin de découper des motifs spécifiques comme pour la majorité des chaussures », explique le directeur de la marque Eric Liedtke au site Fastcoexist.

De fait, aucune perte de matière n’est engendrée pendant la production des baskets. La marque espère commercialiser sa nouvelle gamme d’ici le printemps 2016. Le processus de fabrication pourra également s’appliquer pour les autres vêtements comme les t-shirts ou encore les shorts.

Une fabrication pas si écolo ?

Si la technique est plutôt bien pensée, il semblerait qu’elle ne soit pas autant écologique que veulent nous le faire croire les industriels. Selon le site Slate, un scientifique a démontré que les tissus en microfibre auraient beaucoup de mal à résister au lavage en machine durant lequel plus de 1 900 microfibres pourraient se détacher d’un vêtement.

Toujours selon lui, 85% de la pollution des sites marins proviendrait des microfibres et non pas des déchets plastiques. Pour dépolluer les océans, il faudrait alors réinventer la matière, c’est-à-dire un nouveau plastique naturel et non nuisible aux fonds marins.

Chaussures recyclage - Adidas

Chaussures recyclage - Adidas2

Par Sophie Dupuis, le 11.10.2018
Tendance