Après Coachella, c'est la déferlante d'annulation des festivals

Après Coachella, c'est la déferlante d'annulation des festivals
Organiser un festival de grande envergure nécessite un travail de longue haleine. De nombreux paramètres sont à prendre en compte comme la disponibilité des lieux et des artistes. Cette année, s’ajoute à l’organisation la crise sanitaire mondiale du Covid-19.rn

1 800 festivals français sur la sellette

Coachella, Miami Herald, l’Ultra Music Festival de Miami, Glastronbury… les annulations de festivals dans le monde tombent les unes après les autres. En France, Helfest, Les Vieilles Charrues et de nombreux autres festivals prestigieux sont aujourd’hui annulés à cause du coronavirus. Les organisateurs espèrent pouvoir reporter les dates, mais pour l’instant de nombreuses incertitudes viennent perturber cette alternative.

L’été est une saison propice aux festivals en France. Pas moins de 80 % des quelque 1 800 évènements ont lieu à cette période. À la campagne, sur la plage, dans les grandes villes… les manifestations musicales ne manquent pas.

Les 100 plus grands festivals français regroupent pas moins de 7 millions de spectateurs chaque année. Derrière ces évènements musicaux se cachent une importante source d’emploi et un fort engouement économique et local.

Face à la situation sanitaire actuelle, de nombreux festivaliers en France restent dans l’incertitude. Nombre d’entre eux attendaient avec impatience l’allocution du président de la République afin d’en savoir plus. Emmanuel Macron a annoncé l’interdiction des festivals ou rassemblements jusqu’à la mi-juillet. Toutes les organisations ayant annoncé des dates avant cette échéance doivent annuler ou reporter leur évènement.

Des annulations, mais aussi des reports prévus

Certains organisateurs ont décidé de prendre le problème à bras le corps avant même que le président ne s’exprime. C’est notamment le cas du Printemps de Bourges brassant quelque 200 000 spectateurs, Lollapalooza en comptant pas loin de 100 000, Solidays en amassant environ 220 000 ou du Hellfest qui regroupe 180 000 spectateurs.

Une date de festival annulée est un véritable manque à gagner pour les intermittents, mais également un véritable casse-tête en cas de report. Cela nécessite de retrouver un lieu disponible, mais de s’assurer également que les artistes n’aient pas prévu d’autres engagements au même moment.

D’autres grands évènements prévus plus tard dans la saison, au début de l’été, n’ont également pas eu d’autre choix que d’annuler ou reporter leurs dates. C’est le cas notamment de Beauregard, Musilac, les Eurockéennes, le Main Square Festival, Art Rock, les Nuits de Fourvières et des Francofolies. Pour l’heure, les nouvelles dates ne sont pas connues, les organisateurs attendent de voir comment la situation évolue avant de statuer. Vous pouvez retrouver tous les festivals prévus sur l’actu SFR ou en contactant l’espace Red by SFR.

Fermetures des frontières et trafic aérien perturbé : qu’en est-il des artistes attendus ?

Si les organisateurs s’accrochaient au fait que les festivals français étaient beaucoup moins affluents que le Glastonbury ou que Coachella pour maintenir leurs dates dans l’hexagone, l’annonce du chef de l’État les a contraints à prendre des décisions difficiles. Certains sont dans une situation inconfortable. Les Veilles Charrues, qui ont Céline Dion en tête d’affiche, ne savent pas s’ils pourront maintenir leurs dates initialement prévues du 16 au 19 juillet 2020. Les organisateurs restent mitigés quant au maintien du festival compte tenu de la situation sanitaire actuelle. De plus, nul ne sait si les frontières seront rouvertes ni si le trafic aérien aura repris.

Rock-en-Seine souffre de la même problématique. Même si les dates initiales sont prévues du 29 août au 1er septembre, nul ne sait si les têtes d’affiche internationales pourront faire le déplacement.

Et pour ceux qui pensaient aller faire la fête chez nos voisins européens, les mesures prises en Belgique, en Allemagne et en Espagne sont équivalentes à celles de l’hexagone. En Belgique, le ministre de l’Intérieur a même laissé entendre qu’aucun festival n’aurait lieu en 2020. Cela signifie que Tomorrowland, Dour ou Werchter seront annulés cette année.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans musique
Ailleurs sur le Web
Tendance