Les avions sont obligés de voler à vide pour pas perdre des créneaux

Les avions sont obligés de voler à vide pour pas perdre des créneaux
À cause du coronavirus, de nombreuses compagnies aériennes ont décidé d'annuler leurs vols, notamment en Chine, ce qui a permis de réduire considérablement la pollution. Cependant, de nombreux avions continuent à voler à vide en Europe pour des raisons économiques. D'après le règlement européen qui régit le trafic aérien, ils doivent maintenir leurs créneaux.

Les raisons qui motivent les compagnies aériennes à préserver leurs créneaux malgré le manque de passagers sont uniquement d'ordre économique. Car d'après le règlement en vigueur en Europe, les compagnies aériennes doivent maintenir au minimum 80% de leur planning de vol actif afin de garder leurs créneaux.

Les compagnies préfèrent perdre de l'argent

En suspendant les vols vers les autres continents, elles risquent de perdre leurs créneaux habituels. Ainsi, leurs concurrents peuvent les leur reprendre une fois la nouvelle saison ouverte. Les différentes compagnies aériennes préfèrent alors dépenser des sommes exorbitantes en carburant sans faire aucun bénéfice, les passagers étant obligés de rester dans leur pays d'origine ou d'accueil.

Avions obligés de voler à vide

Le secrétaire aux Transports britannique réagit face à cette situation. Il réclame la suspension de ce texte qui régit le trafic aérien en Europe ou, du moins, son allègement. Le but de cette demande est de faire baisser le taux de gaz à effet de serre dans l'atmosphère et les risques économiques jusqu'à la fin de la pandémie du coronavirus.

Grant Shapps se dit être préoccupé à cause de l'obligation des compagnies aériennes de faire voler des avions presque vides. D'après lui, cette situation n'est pas admissible. De plus, CNN rapporte que les compagnies aériennes risquent de perdre jusqu'à 113 milliards de dollars (estimations de l'Association internationale du transport aérien).

La suspension des vols, bénéfique pour l'environnement

Selon les informations relayées dans les médias, le coronavirus n'a pas eu que des impacts négatifs. Il a été bénéfique pour l'environnement, notamment en Chine. Pendant que les avions européens continuent à sortir du territoire sans aucun passager, ceux qui relient l'Empire du Milieu aux autres pays ont arrêté de circuler.

Le coronavirus fait baisser la pollution

Cette mesure prise par les autorités chinoises a été bénéfique vu que la pollution a diminué. Depuis quelques semaines, les avions sont restés à terre. La suspension des vols a considérablement réduit la production de gaz polluant. Des images prises par les satellites de la Nasa en témoignent.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance