Le confinement, une porte ouverte au baby-boom à Noël ?

Le confinement, une porte ouverte au baby-boom à Noël ?
Regarder des films et des séries et jouer aux jeux vidéo, ce sont des activités en plein boom pendant cette période de confinement. Mais il y a une autre activité qui pourrait bien battre son plein.

Vous l’avez sans doute déjà compris, il s’agit là du passe-temps qui tient une place particulière depuis la nuit des temps à savoir le sexe. Dans le contexte du covid 19, peut-on s’attendre à un baby-boom en décembre ? Focus sur le sujet avec les explications des sexologues.

Pourquoi faut-il s’attendre à un baby-boom ?

Un sexologue, explique que pendant ce confinement, contrairement à la situation d’un célibataire, la situation d’un couple est assez piquante. Selon elle, la peur véhiculée par cette épidémie est un excellent moteur pour attiser la sexualité. En effet, la sexualité rapproche les gens qui veulent se sentir vivants.

Bébé

Un Baby-Boom pour noël

Il s’agit là d’une réaction inconsciente. Selon elle, cela peut se vérifier auprès des pays touchés par l’épidémie du covid 19. Cette sexualité va passer par plusieurs phases, dont le sentiment de solitude, la colère et l’injustice. Mais ensuite, le couple s’adapte et petit à petit, il commence à reparler de « choses vraies et authentiques ». Au final, le confinement se présente comme une thérapie de couple qui permet de revenir à l’amour.

Comment le sexe va-t-il se présenter au sein du couple ?

Le sexologue et psychologue explique qu’il y a deux cas figures qui vont se présenter au sein du couple. D’abord, il y a les couples qui s’entendent, ils devraient passer du bon temps. Il explique que dans les situations de stress ou de guerres, l’instinct de survie apparait et les gens sont disposés à procréer. Selon lui, il est question d’une forme de « réponse irrationnelle à la peur ».

Ensuite, il y a les couples qui ont une relation tendue. Dans cette situation, ce sera plus compliqué, il peut y avoir une rupture de l’équilibre de la situation. C’est l’instinct de survie qui prime sur le désir sexuel, le couple sera donc moins enclin à partager de la salive. Toutefois, la sexologue ajoute qu’on peut imaginer les couples faire l’amour, mais sans s’embrasser.

À quoi faut-il s’attendre à Noël ?

Au final, la question du baby-boom reste encore sans réponse. À l’heure actuelle, aucun scientifique ne peut prédire avec exactitude la situation dans 9 mois. Toutes les théories sur la hausse ou la baisse de la natalité ne sont que pures spéculations. Il se pourrait aussi que le taux de natalité reste similaire. Bien que des cas d’épidémie aient eu lieu dans le passé, il faut dire qu’il s’agit d’une situation inédite dans l’histoire.

Bébé pour Noël

Augmentation des naissances pour Noël

Il faut donc attendre ce que l’avenir nous réserve. La seule affirmation partagée par la sexologue est que ce virus fonctionne comme un ennemi commun qui va souder le couple. Ces inconnues démographiques trouveront donc une réponse quand viendra le « temps des grossesses estivales » et « de la vie retrouvée ».

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance