Accueil > Actualite

Pourquoi les bébés des femmes mendiantes dorment tout le temps ?

Pourquoi les bébés des femmes mendiantes dorment tout le temps ?
Avez-vous remarqué ces femmes mendiantes avec leur bébé qui dort toute la journée ? Ces femmes se trouvent un peu partout : à côté du métro, pas loin des arrêts d'autobus, dans un grand nombre des coins de rues, devant les centres commerciaux.

Il n’est pas rare que les femmes mendiantes aient un bébé qui dort avec elles. C’est un détail qui ne vous a surement pas échappé. Mais vous êtes-vous déjà demandé la raison pourquoi elles restent là à mendier avec un enfant qui dort ? Devant l’aspect de la mendiante, beaucoup de personnes vont dire qu’elle ne peut rien faire d’autre à cause de la pauvreté et ne peut laisser son enfant tout seul, d’où elle doit le garder dans ses bras quand elle demande la charité des passants.

Effectivement, l’apparence de ces femmes mendiantes aspire la pitié et la compassion. Elles sont sales et n’ont que leurs guenilles sur la peau. On n’ose même pas imaginer ce qu’elles doivent ressentir à l’arrivée de l’hiver avec ces haillons. Elles ont évidemment une coiffure négligée : cheveux emmêlés et presque jamais peignés.

Une femme mendiante passe sa journée assise à un endroit, par terre, avec un petit enfant qui somnole dans ses bras. Elle place devant elle une petite boîte qui lui sert à recueillir les petits sous que les passants lui jettent. Il n’est pas rare que des personnes supportent mal de voir l’état de cette femme. Ils lui donnent alors quelques pièces pour l’aider et en faisant leur bonne action de la journée.

Bébés des femmes mendiantes

Si des personnes sont touchées par l’état misérable de cette femme, d’autres, au contraire, sont dégoutées. Le dégout, pas à cause de leur saleté, mais le dégout à cause de leur « travail ». Vous crispez d’incompréhension ? Eh bien, sachez que ces femmes travaillent pour des gangs de mendiants. Elles leur donnent la totalité des pièces qu’elles ont reçues afin d’obtenir quelque chose en retour, à la soirée. Les pièces sont échangées contre un peu de nourriture, de l’eau ou quelques vêtements.

L’enfant lui sert seulement à améliorer la « rentrée d’argent » grâce à la pitié des gens. Vous avez du mal à y croire ? Le fait que l’enfant dort tout le temps devrait maintenant éveiller votre doute.

Si vous êtes parents, vous connaissez surement comment c’est, avoir de petits enfants de quelques mois, de 2 ans à peine. Ces petits garnements pleurent très souvent : quand ils ont faim, quand leur couche est mouillée ou encore quand ils sont fatigués. Ce qui fait qu’ils dorment une à trois heures maximum sans interruption. La sieste de l’après-midi dépend du bébé et le sommeil durant la nuit ne dure que quelque temps.

Donc, devant les bébés des femmes mendiantes qui dorment non-stop, comment ne pas devenir sceptique ? Normalement, dans leurs conditions, ils devraient, au contraire, ne pas arriver à trouver le sommeil à cause des bruits dans la rue, la position inconfortable. De plus, quand les passants demandent comment va le bébé ou s’ils peuvent le voir, la femme devient nerveuse et se cache le visage dans le col de ses vêtements. C’est comme si elle voulait à tout prix éviter ce sujet car cela lui met mal à l’aise.

Mais sachez que si la femme agit de la sorte, c’est qu’elle a ses raisons. Des raisons qui ne doivent pas être cachées car en fait, c’est l’enfant qui est mis en jeu. Selon des enquêtes auprès de quelques SDF, ces mendiantes sont réellement employées par une grande organisation de mendiants. L’enfant n’est qu’une sorte « d’objet » pour favoriser la mendicité. Dans de nombreux cas, ce petit être n’est pas vraiment l’enfant de la femme. Cette dernière a donc un enfant différent à ses côtés, chaque jour. C’est juste un bébé emprunté à quelques familles alcooliques pour la journée.

La vie des bébés des mendiantes

Ces dernières ne se soucient guère de ce qui va advenir de leur enfant et le laissent sans difficultés, sans protester rentre les mains de ces femmes mendiantes. Quelquefois, elles font aussi exprès de tomber enceintes afin d’avoir un bébé pour mendier. D’après les autres gitans, c’est une des situations les plus normales et ordinaires au monde.

Les conditions de vie de ce bébé sont très délicates. Les enquêtes ont révélé que si l’enfant reste inerte tout au long de la journée, c’est qu’il est drogué. Eh oui, ce petit être de seulement quelques mois est bourré de médicaments. Il se peut aussi qu’on lui ait donné de l’alcool. Tous, nous connaissons les effets que ces substances ont sur le corps humain. Pensez à votre état quand vous êtes un peu saoul après avoir bu quelques verres et imaginez donc comment l’anatomie d’un petit enfant réagira face à une prise excessive d’alcool et d’administration de drogues.

Voilà pourquoi il ne crie, ni pleure, ni bouge, ni même ouvre les yeux dans les bras de la femme. Le pire, c’est qu’il arrive que l’enfant se retrouve face à une overdose. Il tombe alors dans le coma et peut très facilement mourir, ensuite. La mort du bébé peut arriver durant le jour, alors que la femme « travaille » encore.

Elle ne peut pas le laisser et partir. Les règles du groupe dans lequel elle se trouve exigent qu’elle garde le bébé dans ses bras toute la journée afin d’attirer les passants. Sans le savoir, ces derniers donnent alors parfois des pièces à une femme qui mendie avec un bébé mort dans ses bras, en pensant qu’elle utilisera ces sous pour le bien de son enfant.

Certaines personnes qui ont été au courant de cette situation et qui ont connu ces femmes mendiantes ont fait appel à la police pour les arrêter. Mais la police n’a pas encore pu mettre la main sur ces personnes car elles ne cessent de leur fuir.

Si alors, un jour, après avoir lu cet article, vous voyez ces femmes mendiantes avec un bébé qui dort, et décidez de leur donner quelques pièces, réfléchissez-y à deux fois avant de lancer vos sous dans leur petite boîte. Ces gitanesse trouvent un peu partout et profitent de la charité des passants avec l’enfant qu’elles portent dans leur bras. Un enfant qui n’a pas décidé de son mauvais sort, de sa pauvre vie.

Drogué dans les bras de la femme afin qu’elle puisse travailler pour son gang de mendiants tandis qu’il est complètement inconscient, au grand risque de mort. Si tous savaient ce qui se cachait réellement derrière ce spectacle malheureux, plus d’enfants ne seraient exploités par ces gangs car personne ne donnerait plus de pièces à ces femmes.

Les articles de Sophie
Par Sophie Dupuis, le 11.10.2018
Vidéo du moment
Nouveautés
Populaire