Selon Christophe Castaner, les français pourrait passer les vacances d’été confinés

Selon Christophe Castaner, les français pourrait passer les vacances d’été confinés
Les beaux jours commencent à arriver sur le territoire français et pourtant, la population est toujours obligée de rester à la maison pour contrôler la crise sanitaire.

Nous sommes déjà fin avril, et malheureusement les Français ont peur de ne pas pouvoir profiter de l’été pour se reposer et voyager durant leurs vacances. Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a voulu éclaircir la population sur la situation.

Pas de retour à la normale

Pour permettre aux Français de retrouver le moral et de voir la fin du tunnel, Emmanuel Macron a annoncé la date butoir du 11 mai pour déconfiner le pays. Beaucoup ont interprété cela comme la fin de la crise sanitaire.

Certes, le confinement commence à faire ses preuves, mais l’issue est encore loin. Le virus va continuer à circuler au-delà du 11 mai. Personne ne va pas pouvoir reprendre sa vie d’avant. Lorsque le confinement va être levé, les personnes vont devoir redoubler d’efforts et de vigilances pour éviter une nouvelle propagation.

Christophe Castaner s’est ensuite exprimé à la suite de l’allocution du Président de la République. Il a alors précisé que le 11 mai n’est pas un déconfinement total de la population, mais uniquement un objectif à atteindre. Cette date permet surtout de donner un espoir aux Français et de fixer une date au gouvernement pour établir un plan de sortie de crise sanitaire.

Des règles, même après le 11 mai

Une chose est sûre : le déconfinement sera progressif. Tout le monde ne sortira pas en même temps. Des règles vont encore devoir continuer à être appliquées. Christophe Castaner a affirmé qu’il est impossible de prévoir des vacances d’été aujourd’hui. La situation est loin d’être stable. Les Français pourraient bien se retrouver enfermés dans leur région. Tout cela dépendra des annonces futures.

Si toute la population se met à circuler librement, il y a un risque de toucher des régions qui étaient épargnées jusqu’à maintenant. Dans tous les cas, le gouvernement va faire en sorte de trouver des solutions pour contrôler les déplacements et surtout la propagation du virus pour éviter une surcharge des hôpitaux. S’il échoue, nous pourrions bien passer encore plusieurs semaines confinés, ce qui n’est le but de personne.

Une deuxième vague du COVID-19 est toujours possible

Le virus ne respecte aucune frontière donc le gouvernement ne va pas pouvoir établir des sorties de confinement en fonction des régions. Cependant, des régions sont plus touchées que d’autres donc des inégalités peuvent s’appliquer. Les élus locaux joueront un rôle majeur dans cette sortie de crise.

Dans tous les cas, il est déjà assuré qu’il sera impossible d’aller passer ses vacances à l’étranger pour éviter d’importer et d’exporter le virus au-delà des frontières. C’est une véritable déception pour la population.

L’allocution d’Emmanuel Macron avait redonné de l’espoir, mais il n’en est rien. Nous retrouverons notre liberté uniquement quand le virus aura totalement disparu ou qu’un vaccin est disponible à grande échelle.

Les Français vont devoir faire des efforts

Il est inconcevable de garder la population confinée indéfiniment en attendant un vaccin qui peut mettre plusieurs années à arriver.

Le gouvernement a fait le choix d’ouvrir les écoles pour permettre aux parents de retravailler. Mais cela va aussi intensifier les contacts entre les personnes. Cette décision est fortement critiquée. L’école va donc être une expérience sur laquelle nous ne devons pas reposer tous nos espoirs.

Le gouvernement prend ses décisions en fonction de l’évolution de la situation jour après jour. Ainsi, le 11 mai, personne ne sait où nous en serons. Il pourrait bien changer radicalement de cap si la situation se dégrade. L’état d’urgence sanitaire reste valable même après le 11 mai.

Nos vacances d’été ne seront sûrement pas de la détente. Personne ne sait si les plages vont pouvoir être autorisées. Dans tous les cas, les rassemblements sont totalement interdits jusqu’à nouvel ordre. Nous pouvons uniquement compter sur le fait de pouvoir lézarder sur la plage avec un masque.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans actualite
Ailleurs sur le Web
Tendance