Accueil > Sante

Une conférence sur la médecine alternative vire à l’overdose collective

Une conférence sur la médecine alternative vire à l’overdose collective
En Allemagne, tous les participants d’une conférence dédiée à la médecine alternative se sont retrouvés drogués.

A Handeloh, au sud d’Hambourg, les secours appelés pour une opération d’urgence sur une conférence consacrée à la médecine alternative se sont retrouvés face à une scène tout à fait surréaliste. En effet, ils ont été contraints de prendre en charge 29 personnes âgées de 24 à 56 ans « titubant, hallucinant, n’arrivant pas à parler clairement ou à respirer facilement et souffrant de crampes sévères » comme le rapportent les médias allemands, repris par The Independent.

Pour faire face à cette intervention plutôt chaotique et inhabituelle, plusieurs ambulances et voitures de police ont été dépêchées sur les lieux pour gérer les conférenciers visiblement tous en « bad trip ». Les 29 participants ont ainsi été pris en charge sur le champ et les secours ont procédé à des analyses de sang et d’urine pour tenter d’apporter un éclaircissement à cette scène digne d’un film de hippies. Les participants étaient, quant à eux, beaucoup trop hallucinés pour pouvoir tenter de donner un début d’explication.

Mais que s’est-il passé ?

Il n’aura cependant pas fallu beaucoup de temps aux enquêteurs pour récolter quelques précieux indices puisque que les résultats d’analyses ont parlé plus vite que les participants « shootés » qui ont mis plusieurs jours à s’en remettre. Il s’avère en effet que les échantillons prélevés sur les conférenciers contenaient tous du 2C-E, une drogue hallucinogène se situant à mi-chemin entre le LSD et l’ecstasy.

Même si les enquêteurs ignorent encore d’où provient la drogue et si elle a été ingérée volontairement ou pas, ils privilégient tout de même à l’heure actuelle la thèse de la mauvaise blague.

Ils envisagent en effet que les victimes aient été droguées à leur insu. Même si pour l’instant aucune arrestation n’a eu lieu, l’enquête se poursuit et fait déjà s’élever quelques voix. L’association allemande représentant les homéopathes et praticiens de médecine non-conventionnelle a en effet tenu à remettre les pendules à l’heure pour éviter les amalgames. Ils ont expliqué très clairement se désolidariser de cette « obscure conférence » et regrettent amèrement que la médecine alternative soit traînée dans la boue avec cette sombre affaire.

Par Sophie Dupuis, le 11.10.2018
Tendance