Décathlon offre 30 000 masques de plongée aux hôpitaux

Selon un ingénieur italien, les masques de plongées peuvent servir de respirateur artificiel pour les personnels soignants et les malades. Décathlon a d’ailleurs choisi de bloquer la vente des masques depuis quelques jours malgré une forte demande.

Les établissements hospitaliers commencent à manquer de matériel et d’équipements pour faire face au Covid-19 et pour se protéger de la contamination du coronavirus.

Pénurie de masque de protection

Les masques de protection deviennent rares auprès des pays fournisseurs. D’ailleurs, ces derniers sont nombreux à retenir leurs stocks pour subvenir aux besoins internes. Les respirateurs artificiels deviennent également rares auprès des hôpitaux. Depuis le début de la pandémie du coronavirus, les personnels soignants sont en contact permanent avec les sujets contaminés.

Ainsi, les personnels de soin font face à un vrai dilemme. Malgré le serment d’Hippocrate, le personnel soignant n’arrive pas à sauver tous les patients en réanimation. Un ingénieur italien vient d’apporter une nouvelle solution pour disposer de nombreux respirateurs artificiels.

Comment fabriquer un respirateur artificiel artisanal ?

D’après l’ingénieur italien, une simple adaptation des masques de plongées est suffisante pour disposer d’un respirateur artificiel. Pour cela, il suffit de créer des valves personnalisées grâce à l’impression 3D. Cette dernière a d’ailleurs fait un énorme progrès depuis plusieurs années.

Vous pouvez par exemple fabriquer des pièces de voiture ou d’avion. Une fois les valves imprimées, elles seront intégrées sur les masques de plongées. Le système de protection est déjà adopté dans plusieurs hôpitaux.

Masque de protection

Masque de plongée transformé

Face à ce résultat favorable, Décathlon a choisi de bloquer la vente des masques de plongées afin d’offrir aux personnels soignants.

Décathlon fait un don de 30 000 masques de plongée

Pour contribuer à la gestion de la crise sanitaire, Décathlon a fait un don de 30 000 masques ainsi que 30 000 lunettes de piscine. Cette information a été publiée par l’enseigne sur son compte Twitter. Bien entendu, toutes les régions n’ont pas bénéficié des masques de protection. En effet, les dons de masques ont été opérés auprès des régions les plus touchées.

Les masques avaient été distribués auprès des services de secours ainsi que les marins-pompiers. La première ville à bénéficier des masques Easybreath était la ville de Marseille. Les fameux masques ont été également attribués aux personnels soignants de ville de Corse. Vous devez savoir que, la marque a déjà effectué cette même initiative en Italie en offrant 10 000 masques.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance