Les demandes de divorces explosent à cause du confinement

Avec le confinement, le gouvernement espère diminuer les dévastations causées par le Covid-19 en Chine. Le bien de la santé oblige, une partie de la Chine a déjà été confinée depuis 6 semaines, de quoi déboussoler tout le monde.

Si certains couples apprécient, d’autres battent de l’aile avec le confinement. En effet, depuis les mesures prises contre le Coronavirus et l’instauration du confinement, le nombre de demandes de divorce éclate en Chine.

Explosion des demandes de divorces

Depuis le 24 février 2020, le responsable de l’état civil de Dazhou dans la province du Sichuan, annonce que 300 couples ont déjà sollicité un rendez-vous pour une demande de divorce. Le confinement a eu des conséquences lourdes sur certains couples chinois.

D’après la presse chinoise, après la mise en quarantaine des villes, des masses de couples chinois se sont ruées pour déposer leur demande de divorce. Le trop de temps passé ensemble en est la cause. Les anciennes disputes réapparaissent et les petites manies de l’autre agacent.

Les décisions prises par les services d'état civil

Le long moment passé ensemble dans un espace restreint est la première cause des demandes de divorce. Selon le responsable du registre du mariage, les couples décident de divorcer, car les disputes deviennent trop fréquentes alors qu’elles sont complètement insignifiantes.

L’explosion des demandes de divorce a mené à des prises de décisions radicales de la part des services administratifs, qui ont décidé de fermer leur porte, ce qui a reporté une masse de demandes de divorce par la suite.

Plus tard, ils ont donc décidé que dans chaque service, un grand nombre de demandes par jour serait mis en place. Un nombre à ne pas dépasser peu importe les raisons. À Xi’an, dans le quartier de Beilin, soit 5 jours après la réouverture des services administratifs, une limite de 14 demandes de divorce par jour a été atteinte.

À Yanta, la presse chinoise affirme les dires d’un fonctionnaire qu’il n’y a plus de disposition pour des demandes de divorce jusqu’au 18 mars 2020. D’autant plus que certaines raisons du divorce résultent d’un caractère compulsif d’un des partenaires.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance