Emmanuel Macron : le déconfinement fait très peur au gouvernement

Emmanuel Macron : le déconfinement fait très peur au gouvernement
Vous avez pensé aux conséquences d’un possible déconfinement ? D'après certains membres du gouvernement, la conséquence sera terrible pour les Français. Cette décision du déconfinement progressif serait-il la plus adéquate face à la situation actuelle ?

Suite à la décision de passer au confinement total à mi-mars, l’économie Française est en récession. D’ailleurs, de nombreuses activités sont aux ralenties dans tout l’hexagone.

Emmanuel Macron unilatéral face au déconfinement

Plusieurs Français espèrent que la situation s’arrêtera bientôt pour relancer une économie en perte de vitesse. Emmanuel Macron a répondu favorablement en affirmant le début du déconfinement progressif pour le 11 mai. Cette affirmation est intervenue lors de sa dernière allocution du président. À partir de cette date, la reprise progressive des écoles sera effective. Malgré cette allocution du président, certains membres du gouvernement sont réticents à l’idée du déconfinement.

Le déconfinement est-il une fausse bonne idée ?

Malgré la décision du président Emmanuel Macron, certains membres du gouvernement ressentent de la peur. De plus, les nombreux Français se demandent quant à la nécessité réelle du déconfinement partiel face une menace loin d’être totalement maitrisée. Les différents secteurs d’activité sont même nombreux à s’interroger sur les mesures à mettre en place à partir du 11 mai.

Pour plusieurs ministres, le déconfinement prévu est trop précoce. En effet, l’Allemagne fait par exemple déjà face à la deuxième vague du virus alors que la situation a semblé se calmer quelques semaines.

Les doutes s’installent au sein du gouvernement

Suite à l’allocution du président de la République, les ministres sont forcés de trouver les réponses aux nombreuses questions des Français. Sachant que, le président Emmanuel Macron a pris une décision jugée unilatérale concernant le déconfinement partiel. Une décision qui a mis aux pressions le ministre de l’Éducation Jean Michel-Blanquer.

En effet, il a seulement appris la décision 15 minutes avant l’allocution du chef d’État. Cette prise de décision unilatérale créée des frictions au sein du gouvernement d’Édouard Philippe. Vous devez savoir que, la majorité des ministres sont effrayés à l’idée du déconfinement rapporte le journal l’Obs.

Une stratégie de communication désastreuse

Depuis le début de la crise sanitaire, le chef d’État est critiqué pour sa mauvaise gestion de la situation. Il est d’ailleurs critiqué pour les bourdes des membres de son gouvernement.

Les stratégies adoptées durant la crise

Le président est jugé trop présent lors durant la crise sanitaire. L’ancien conseiller en communication de François Hollande du nom de Gaspard Gantzer recommande même que, le président aurait intérêt à laisser la parole à un groupe spécifiquement désigné. Pour le moment, la stratégie de communication est définie comme suit pour les ministres :

  • Éviter les boulettes
  • Ne pas parler des sujets non maîtrisés
  • Laisser les allocutions aux présidents

Le président à l’écoute des Français

L’allocution du président a causé une certaine scission au sein de son gouvernement. En fait, les ministres sont sous pression suite à cette annonce. Ils devront trouver des solutions rapides avant cette date fatidique. Le président a également basé sa décision en écoutant les Français. D’après Gaspard Gantzer, le président se montre trop à l’écoute des Français sans penser aux conséquences variables. Quoi qu’il en soit, vous devriez attendre jusqu’au 11 mai pour connaître la décision finale du gouvernement.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans actualite
Ailleurs sur le Web
Tendance