Accueil > Actualite

États-Unis : Un garçon de 11 ans abat sa voisine de 8 ans

États-Unis : Un garçon de 11 ans abat sa voisine de 8 ans
Aux États-Unis, un jeune garçon a tiré sur sa voisine de 8 ans. Ce nouveau meurtre relance la question de la détention des armes à feu.

Depuis quelques jours, la petite ville de White Pine, dans le Tennessee au Sud des Etats-Unis, est sous le choc. Un jeune garçon, âgé de seulement 11 ans, vient en effet d’être mis en examen pour le meurtre de sa petite voisine de 8 ans. Les faits se sont déroulés rapidement et découlent d’une banale dispute d’enfants.

En effet, alors que la petite McKayla était en train de jouer dehors, le garçonnet s’est approché d’elle pour lui demander l’autorisation de voir son chien. Devant le refus de la petite fille, le jeune garçon est alors rentré chez lui pour emprunter un fusil de calibre 12 qui était entreposé dans un placard ouvert. Mécontent de s’être fait éconduire par sa petite voisine, il est alors ressorti pour lui tirer dessus. La fillette, touchée au thorax, est décédée quelques heures plus tard à l’hôpital.

Le jeune garçon, quant à lui, a été inculpé et placé dans un centre de détention pour mineurs en attendant son audition prévue bientôt, comme l’a indiqué G.W. McCoig, le shérif qui a suivi l’affaire. Ce drame se déroule dans une petite localité où tous les habitants se connaissent et fréquentent la même école.

Il intervient alors qu’un différent oppose les deux enfants depuis quelques temps. Latasha Dyer, la mère de McKayla, a ainsi expliqué à la chaîne locale WATE 6 news que le petit voisin « harcelait » et « insultait » sa fille. Elle a ajouté être déjà allée « voir le principal (de l’école) pour lui parler de lui. Il a arrêté pendant un moment et puis tout d’un coup, hier, il lui a tiré dessus ».

Un drame qui relance la question des armes à feu

Cette affaire de meurtre, outre son caractère grave, relance également le débat sur le contrôle et la détention des armes à feu aux États-Unis. En effet, selon les premiers éléments de l’enquête, il s’avère que le fusil appartenait au père du garçon, et que celui-ci l’avait acheté légalement. Le père du jeune meurtrier a ainsi précisé qu’il lui arrivait d’emmener son fils à la chasse.

D’autre part, ce drame de voisinage s’est déroulé le même jour que la fusillade qui a fait neuf morts sur le campus d’une université de l’Oregon ; de quoi donner à réfléchir sur l’intérêt et les conséquences de la libre circulation des armes à feu. Notons par ailleurs que d’après les statistiques mises en exergue par le Wonkblog du Washington Post, les États-Unis comptent désormais plus d’armes à feu en circulation que d’habitants…

Par Julie, le 06.10.2015
A voir aussi :
Vidéo du moment
Ailleurs sur le web
Nouveautés
Populaire