A 48 ans, elle devient accro au bodybuilding pour lutter contre sa timidité

Par Julie, le 06.12.2019 dans Sport
Pour être bien dans sa peau et maîtriser sa timidité, il existe plusieurs méthodes. Pour se mettre en valeur, certaines personnes dépensent une fortune dans la chirurgie esthétique, d’autres font des folies en shopping. Pour Robin Hillis, elle a une manière originale d’affronter sa timidité.

Afin de pouvoir vaincre sa timidité Robien Hillis va passer la majorité de son temps à la salle de sport afin de pratiquer le bodybuilding. C'est grâce à cette passio qui est normalement exclusivement réservée aux hommes que l’Américaine âgée de 48 ans a réussi à s’accepter soi-même et à vaincre sa timidité qu'ele avait depuis qu'elle était jeune. C'est peut être aussi ce que recherche Romario Dos Santo Alves qui veux devenir l'homme le plus musclé au monde.

Une passion pour vaincre sa timidité

Robin Hills a des difficultés à se trouver des amis à l’époque de sa jeunesse, surement à cause de son physique énorme puisqu’elle mesure 1,80 m. C’est un physique assez intimidant pour une jeune femme. Elle a beau essayer toutes les manières pour éclipser sa timidité, mais en vain. C’est en atteignant l’âge majeur qu’elle décide alors de prendre les altère, les matériels de musculations et les poids comme amis pour la vie. En s’entrainant dans une salle de sport au quotidien, elle a réussi peu à peu à vaincre sa timidité et à accepter son apparence.

Le bodybuilding pour vaincre sa timidité

30 ans d’expérience dans la pratique de bodybuilding

Robin Hillis a commencé à faire le bodybuilding à l’âge de 18 ans. Elle s’entraine dure au quotidien de jour comme de nuit. Ses efforts ont été récompensés en obtenant la deuxième place dans une compétition de culturisme en 1993. Depuis ce temps, le bodybuilding est devenu plus qu’une passion pour Robin Hills. Aujourd’hui, grand-mère de trois petits-enfants adorables, elle continue à s’entrainer et participe à de nombreuses compétitions à l’échelle nationale.

Motivation, conviction et entrainement : les clés de la réussite

La passion de Robin Hillis exige une grande motivation, une conviction et aussi de l’entrainement. Son enfance a été marquée par le refus des autres à devenir ses amis en raison de son physique, ce qui a créé chez elle le sentiment d’être différent des autres. Grâce à cette discipline, elle a réussi à trouver confiance en elle. L’entrainement intensif est la clé principale de la réussite de Robin.

Robien Hillis accro au bodybuilding

En effet, pour avoir ses 90 kilos de muscles et ses 43 cm de tour de biceps, elle doit s’entrainer 6 fois par semaine au minimum. Pour sa famille, le fait d’être une femme musclée et puissante ne présente aucun problème dans leur relation. Aujourd’hui, Robin Hills joue parfaitement son rôle de la grand-mère et est comblé dans sa vie.

A voir aussi :
Ailleurs sur le web
A voir
Populaire