La France a officiellement annoncé l'état d'urgence sanitaire

Le virus Covid19 a actuellement envahi presque toute la totalité des continents du globe terrestre. La propagation du dangereux coronavirus a entamé le stade de pandémie mettant tous les habitants de la planète dans une panique extrême.

Chaque pays a alors entrepris des mesures restrictives afin de réduire la transmission de ce virus. Pour la France, le gouvernement a déclaré l'état d'urgence sanitaire pour au moins deux mois. Une durée qui peut-être modifier suivant l'évaluation de la situation de lutte contre Covid19.

Une nouvelle forme de protection plus radicale

Les mesures précédentes qui ont stipulées la restriction des circulations ainsi que de l'emploi des services minimums auprès des diverses grandes enseignes n'ont apporté rien de bon. La France a dû faire face à la mort de 860 personnes environ.

Urgence sanitaire

La France entre officiellement en état d'urgence sanitaire

Lors des réunions officielles des parlementaires du gouvernement français, de nouvelles stratégies plus strictes ont été adoptées par l'État. Donc, pour reprendre la situation en main, les mesures de confinements ont été mises en place.

Le principe du confinement

Pour un pays qui se trouve dans un état d'urgence sanitaire, le confinement est un acte essentiel ayant pour but de diminuer le nombre de personnes pouvant être contractées par le virus afin de pouvoir le maîtriser et de l'éliminer par la suite.

Toutes fois, cette disposition n'est pas facile à adopter. Le confinement impose une autorisation très étroite sur les allées et venues des résidents qui se limitent à un déplacement de la plus haute nécessité uniquement.

Des charges lourdes pour le non-respect du confinement

Pour le bien d'autrui, le gouvernement français a décrété des punitions sévères pour le non-respect du confinement. La première violation entraîne une amende de 135 euros et une seconde infraction qui a lieu dans les 15 jours suivants augmente l'amende de 1500 euros. Si, en une trentaine de jours, la transgression du confinement se répète à quatre reprises, la peine s'élève à 3700 euros plus six mois d'emprisonnement.

Bien que la situation soit toujours critique, beaucoup de gens continuent davantage à sous-estimer la force de cette pandémie. Certains d'entre eux font exprès de ne pas honorer les règles sans avoir conscience d'exposer leurs entourages à des risques de contaminations potentielles.

Les punitions appliquées par le gouvernement sont seulement des méthodes pour inciter les gens à rester à la maison, mais pour ce qui est du respect des règles de confinement, tout est une question de civisme. Protéger les autres, c'est se protéger soi-même afin de parvenir à sauver le pays.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance