Accueil > Actualite

Un militant FN filmé traite les journalistes de « bandes de chiens »

Un militant FN filmé traite les journalistes de « bandes de chiens »
Un militant du Front National filmé par France 3 a oublié le micro posé sur son acolyte. Il n'a pas hésité à traiter les journalistes de « bandes de chiens ».

L’équipe de France 3 Poitou-Charentes réalisait une interview de deux militants du FN, lundi dernier. Les caméras filment alors les deux hommes, pendant qu’ils marchent dans les rues de la Vienne. Ces plans d’illustrations, destinés à être montés sans les voix des intervenants, sont souvent utilisés à la télévision. Le militant le plus bavard, Patrick Martinet, oublie alors qu’un micro-cravate a été posé sur son acolyte. Il va s’en prendre aux journalistes avec des termes très violents.

« Ces bandes de chiens »

Visiblement agacé par les caméras, le militant FN va employer des mots désobligeants, en s’adressant à son compère : « Marchez pas trop vite pour qu’ils aient le temps de filmer correctement, ces bandes de chiens ». Pensant qu’il est trop loin pour être entendu, Patrick Martinet s’en donne même à cœur joie, alors que le micro capte tout. Il ajoute : « Est-ce qu’on a le droit de leur donner une prime ou c’est eux qui nous en donnent une ? Pour passer à la télé, c’est quand même gratuit, c’est dommage ». Si le militant s’imagine être payé pour cracher sur les journalistes, il se fait des illusions.

Ces propos d’une violence gratuite ont évidemment choqué les journalistes de France 3 présents. L’une d’entre eux, Marie-Noëlle Missud, a posté la vidéo sur son compte Twitter. Elle a même ajouté, de manière ironique, le hashtag # »bandedechiens ». Alors que le Front National tente de se racheter une conduite, ces propos risquent d’être mal vus par la population française.

Par Sofie, le 21.12.2015
A voir aussi :
Vidéo du moment
Ailleurs sur le web
Nouveautés
Populaire