Accueil > Sante

Que se passe t-il quand vous ne faites pas l'amour pendant un mois ?

Que se passe t-il quand vous ne faites pas l'amour pendant un mois ?
Ne pas faire l'amour durant un longue période n'est pas très bon pour votre corps et votre santé. Découvrez pourquoi vous devez faire l'amour régulièrement.

Faire l'amour est un besoin vital (pour un équilibre physique et mental) au même titre que manger, boire ou dormir... De la même façon qu'il existe des anorexiques et des gourmands en matière de nourriture, on retrouve les mêmes penchants en ce qui concerne le sexe. De ce fait, le degré de l'envie de faire l'amour diffère d'un individu à l'autre de même que la fréquence de cette envie.

La notion de temps d'abstinence ne se mesure pas par le nombre de jours, mois ou années. Tout dépend du ressenti de la personne qui se lance dans l'abstinence. En effet, pour quelqu'un qui a régulièrement des rapports sexuels un mois peut paraitre une éternité et en revanche quelqu'un qui a l'habitude de rester abstinent pendant plus de 6 mois, un mois n'est pas si long que ça pour lui.

De plus, se priver de façon volontaire pour diverses raisons (pour faire le point sur sa vie, se retrouver...) rend l'attente plus supportable. Par contre, supprimer les ébats pour une question 'd'interdit' rendra l'attente exaspérante.

Pour ceux qui pratiquent l'abstinence de façon volontaire :

  • La période de repos apportera paix intérieure, ils seront plus posés et verront les relations humaines sur un angle différent de celui qu'ils avaient précédemment.
  • Ces personnes seront beaucoup plus investis dans leur centre d'intérêt, leur travail... comme s'ils orientaient toute leur énergie vers d'autres aspects de leur vie.
  • Dans un couple, une abstinence de courte durée 'd'une semaine ou 2) rend le sexe encore plus torride mais une trop longue durée entraine une division (chaque personne aura tendance à s'éloigner de l'autre) et peut diminuer le désir dans le couple (en général, après plus d'un mois d'abstinence).

Ceux qui sont dans la catégories de privation sans l'avoir vraiment voulu seront un peu désorientés :

  • Ils ne penseront qu'au fait d'avoir des rapports sexuels, cette idée se manifestera sans arrêt dans leur esprit.
  • Comme ils n'ont pas ce qu'ils veulent, ils se sentiront frustrés, facilement irritables.
  • La sensation de solitude commencera à s'installer de façon insidieuse : d'abord, c'est le manque de sexe en tant que tel puis la solitude se fait sentir. Ils se sentiront abandonnés, rejetés par leur conjoint ou leur petit ami.
  • Le sexe fait partie des piliers du couple, s'en priver (et par conséquent priver l'autre) peut exposer à un risque d'infidélité et pour certaines personnes extrêmement impatientes, cela peut conduire à une rupture.

Faire l'amour est à considérer comme un élément fondamental dans la vie d'un être humain. Ainsi, ne pas se donner à cette activité peut engendrer certains changements d'humeur et de comportement en fonction de la durée de l'abstinence et du tempérament de l'abstinent. Ignorer les relations sexuelles pendant un mois est chose facile pour certains durs à cuire tandis que d'autres frisent la névrose (irritabilité, tristesse...).

Quelque soit la catégorie dans laquelle on se trouve, on sentira forcément le manque avec une petite pointe de solitude. Comme pour toute chose, la modération est la clé de la réussite. Des rapports trop rapprochés diminuent l'intensité du plaisir alors que trop d'abstinence vous mettra dans tous vos états (dans le sens négatif du terme). Le juste milieu vous fera inévitablement grimper aux rideaux.

Par Julie, le 18.03.2019
A voir aussi :
Vidéo du moment
Ailleurs sur le web
Nouveautés
Populaire