Accueil > Actualite

L'ONU hisse le drapeau palestinien sur son fronton

L'ONU hisse le drapeau palestinien sur son fronton
New-York : ce mercredi le siège de l'ONU a hissé le drapeau palestinien sur son fronton au cours d'une cérémonie officielle.

Mercredi dernier à New-York, le drapeau palestinien était hissé au fronton du siège de l’ONU. Cette cérémonie officielle, hautement symbolique, représente un immense espoir pour les Palestiniens, qui attendent depuis des décennies que la Palestine soit reconnue comme un état. Lors de la cérémonie, Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, a évoqué ce jour comme « un jour de fierté pour le peuple palestinien ».

La Palestine franchit donc un pas de plus vers une reconnaissance internationale, qui a déjà connu plusieurs avancées depuis 2011 : à la fin de cette même année, la délégation palestinienne de l’UNESCO était admise comme mission permanente ; fin 2012, la Palestine était reçue comme « État observateur non membre » à l’ONU ; enfin, en avril dernier, la Palestine devenait membre de la Cour pénale internationale.

Un espoir fort malgré une situation encore tendue

À l’occasion de cette levée de drapeau, Mahmoud Abbas a déclaré que « la Palestine mérite d’être reconnue comme un État à part entière », invitant l’ONU à « mettre fin à l’injustice » que vivent les Palestiniens en attendant cette reconnaissance. À ce jour en Europe, seule la Suède a reconnu la Palestine comme état : le président de l’Autorité palestinienne a ainsi appelé les « pays qui ne l’ont pas encore fait » à suivre la même voie. À cette occasion, l’ancien ministre Sud-coréen, Ban Ki-moon, actuel secrétaire général de l’ONU, s’est montré optimiste : « les symboles sont importants. Ils peuvent mener à l’action », a-t-il déclaré, ajoutant qu’en ce qui concerne des développement futurs, « nous ne pouvons en aucun cas imaginer que cette cérémonie marque la fin du parcours ».

Pourtant, bien des obstacles restent encore à franchir pour parvenir au terme des négociations. À ce jour, le processus de paix avec Israël est une nouvelle fois au point mort, et Mahmoud Abbas ne compte pas céder : bien au contraire, il a même indiqué qu’il n’hésiterait pas à rompre tout accord avec Israël si la colonisation de la Cisjordanie continuait. Tandis que l’état israélien continue d’édifier une barrière de séparation incluant plusieurs colonies israéliennes en Cisjordanie, le drapeau palestinien qui flotte désormais devant l’ONU renvoie le symbole fort d’un espoir d’apaisement dans la région.

Par Lara, le 01.10.2015
A voir aussi :
Vidéo du moment
Ailleurs sur le web
Nouveautés
Populaire