Un orang-outan veut sauver un écologiste en danger dans une rivière

Un orang-outan qui a cru qu'un écologiste était en danger dans une rivière infestée de serpents lui à tendu la main pour le sauver.

Anil Prabhakar, qui est photographe amateur, a immortalisé le moment où un orang-outan a voulu secourir un homme qui se trouvait dans les eaux d'une rivière infestées de serpents.

Contact entre un homme et un orang-outan

La présence de serpents avait été dénoncée dans cette zone, si bien que le garde était venu pour nettoyer les lieux. Le photographe a remarqué qu'un grand singe s'approchait de la rivière. Le photographe a vu l'orang-outan s'approcher tout près du garde et lui a tout simplement tendu la main. On aurait dit que le grand singe cherchait à aider le garde, qui se trouvait dans une rivière boueuse.

Orang-outan veut sauver un écologiste

Prabhakar a déclaré que le garde avait du mal à se déplacer dans l'eau boueuse. Il semblait que l'orang-outan disait ' je peux vous aider ? ' Cependant le garde s'éloigne du singe et sort de la rivière. Lorsque Prabhakar lui a demandé pourquoi il s'était éloigné, il a répondu : ' Ils sont totalement sauvages, nous ignorons comment ils réagiront'. Prabhakar a indiqué que la rencontre complète avait duré que trois ou quatre minutes.

A Bornéo, les serpents venimeux sont les prédateurs des orangs-outans, qui se trouvent en danger à cause des feux de forêt, de la perte d'habitat et de la chasse. Les serpents sont leur plus grand ennemi et c'est pourquoi il a certainement voulu aider le garde.

Ce grand singe est le seul en Asie et on le retrouve principalement à Bornéo et Sumatra en Indonésie, les 10% restants se trouvant à Sabah et Sarawak en Malaisie, selon la Fondation BOS. La population d'orangs-outans de Bornéo a chuté de plus de 80 % ces trois dernières générations, selon les statistiques.

Orang-outan

Les primates sont conduits dans la forêt de conservation en cas de blessure, de risque de chasse ou de destruction de leur habitat. Quand ils sont en bonne santé, ils sont remis en liberté. La reproduction est par ailleurs très lente, selon BOS. Dans la nature, une femelle mettra au monde un petit que tous les six à huit ans.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans animaux
Ailleurs sur le Web
Tendance