La période du confinement va surement continuer après le 11 mai

La période du confinement va surement continuer après le 11 mai
Après la déclaration du président Emmanuel Macron à la télévision, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner a donné son avis à propos de la date du déconfinement. Selon lui, il n'est pas encore certain que la vie normale reprenne son cours à partir du 11 mai.

Face à la propagation du virus Covid-19, les Français sont confinés chez eux depuis plus d'un mois. Dernièrement, le président de la République a annoncé que le 11 mai, les activités habituelles pourront revenir d'une manière progressive. Durant cette période de crise sanitaire, le chef de l'état a toujours été strict avec un ton martial lors de ses prises de parole. Pourtant, pendant son dernier discours le 13 avril, son message était beaucoup plus optimiste et modéré.

En avouant que la France ne s'était pas préparée à ce genre de situation, il a pris la décision de prolonger le confinement pour quatre semaines de plus. Selon Emmanuel Macron, il sera possible de rouvrir certains établissements après que cette durée d'un mois soit terminée. D'un autre côté, le ministre Christophe Castaner affirme que le déconfinement du 11 mai est un objectif, mais pas encore une certitude.

La reprise de la vie quotidienne n'est pas pour demain

Avant d'approuver la date du déconfinement, le président de la République s'est organisé pour échanger et consulter l'avis des autres membres du gouvernement. Par ailleurs, le 11 mai est défini comme un jour de libération pour tous les Français.

L'annonce faite par le ministre de l'Intérieur

Un jour après la déclaration d'Emmanuel Macron, Christophe Castaner s'est montré plus réaliste face à cet événement inhabituel. « Ce qu'a annoncé le président de la République hier, ce n'est pas le déconfinement le 11 mai, c'est le confinement jusqu'au 11 mai », dit-il. De plus, il a aussi ajouté que « Le déconfinement, le 11 mai, n'est pas une certitude, mais un objectif. Il y a des conditions pour que nous puissions déconfiner le 11 mai. »

Place déserte

La reprise de la vie quotidienne n'est pas pour demain

Pendant ces 4 semaines supplémentaires, le politicien a été sévère sur le respect des règles établies. Le ministre de l'Intérieur a été strict en déclarant : « C'est la discipline, la discipline de respect du confinement. »

Faute de manque d'informations et de connaissances sur le coronavirus, les dirigeants du pays communiquent avec les données qu'ils possèdent en leur main. En effet, les membres du gouvernement pensent qu'il est difficile de prédire et d'avoir une vision précise pour le moment.

La réouverture des établissements scolaires est-elle possible ?

Dans le discours du chef de l'état, il a informé sur la réouverture de quelques établissements, en particulier les écoles. Par contre, les autres endroits tels que les restaurants, les bars, ou les cafés ne peuvent pas encore reprendre leurs activités. Selon les analyses de certains experts, les enfants sont moins touchés par le Covid-19. En constatant ce fait, le président de la République a décidé que les institutions scolaires peuvent rouvrir leurs portes.

Ecole

Réouverture des établissements scolaires

Toutefois, l'opposition pense qu'il s'agit d'une décision qui est « tout sauf sérieuse ». Sur ce sujet, la secrétaire générale du Syndicat national unitaire des instituteurs, Francette Popineau, admet que c'est une erreur. Sur TF1, Jean-Luc Mélenchon juge les actions d'Emmanuel Macron comme « une politique hasardeuse ». Selon lui, une deuxième vague de contamination est tout à fait possible si la pandémie n'est pas encore maîtrisée.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance