Peut-on avoir des rapports durant la pandémie du coronavirus

Peut-on avoir des rapports durant la pandémie du coronavirus
Le fait de serrer les mains et les embrassades font désormais partie des gestes à éviter. Mais quand est-il des rapports ?

Le coronavirus a changé le style de vie de toute une population. Pour limiter et endiguer la propagation de la maladie, les spécialistes préconisent de limiter aux maximums les contacts physiques. Ces dispositifs sont adoptés par l’État qui a pris dès mesures extrème afin de protéger la population.

Une pratique non recommandée

Le mode de transmission du covid-19 est défavorable aux rapports. En effet, le virus se transmet par les gouttes, les crachats et toutes autres formes de liquides corporelles. Lors des câlins, la prolifération de sueurs et de salives va de bon train.

Cependant, il se peut qu’une personne atteinte ne présente pas de signes pendant plus d’une semaine, mais puisse tout à fait le transmettre. Lorsqu’on n’est pas sûr du mode de vie de son partenaire, il est préférable d’éviter les contacts corporels et privilégier les contacts virtuels.

L’abstention est notamment valable pour ceux qui sont très actifs et qui ont plusieurs amants à leur compteur. L’objectif consiste à se protéger et préserver son prochain contre le coronavirus.

Vers un changement dans les habitudes

L’absence de rapports causés par le coronavirus ne doit en aucun cas affecter les sentiments amoureux. D’ailleurs, pour éviter les manques, les sites spécialisés proposent des programmes spéciaux afin d’aider les couples à affronter la situation dans de bonnes conditions.

Ces concepts sont notamment plébiscités dans les pays où le confinement est d’actualité. Ces mesures feront changer les habitudes des couples pendant un certain temps, et leur faire découvrir des expériences innovantes et pas moins existantes. Se divertir autrement permet d’appréhender l’autre d’une manière différente.

Une nouvelle stratégie marketing en vue

Comme stipulé auparavant, il est fortement recommandé d’éviter les câlins en cette période de pandémie. Les autos-câlins sont donc devenues une priorité et les seuls moyens efficaces pour se consoler. De ce fait, nombreuses plateformes proposent des formules premiums à ses clients. Ces concepts sont orientés vers les films jugés intéressants par les producteurs et un public averti.

Et comme tous bons produits, l’accès à ces vidéos est payant. Pour attirer et satisfaire les nouveaux venus, ces sites ont mis au point des réductions voir des accès gratuits et en font la promotion sur les réseaux sociaux. Ces baisses de prix concernent les pays touchés de plein fouet par le virus et dont la population doit se résigner à rester chez eux.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance