Accueil > Actualite

Elle place une caméra pour surprendre l'infirmière qui s'occupe de son père

Elle place une caméra pour surprendre l'infirmière qui s'occupe de son père
Une infirmière qui s'était enfuie au Kenya pour éviter un procès pour maltraitance contre une personne âgée a aujourd'hui plaidé coupable lors de son procès à Baltimore.

Anastasia Oluoch, 59 ans, a plaidé coupable à trois accusations de maltraitance et négligence d'un adulte vulnérable. Elle a été condamnée à 6 ans de prison. Anastasia devait normalement entrer en procès en 2007, quand la fille d'un de ses patients avait réussi à la filmer alors qu'elle maltraitait son père de 90 ans.

maltraitance sur personne âgées - preuve 1

Jaki Taylor a déclaré qu'elle avait commencé à avoir des soupçons sur cette femme, et qu'elle avait donc installé une caméra pour la surveiller. Quand elle a visionné la vidéo, elle l'a immédiatement confiée à la police. La vidéo a conduit à l'accusation d'Anastasia de maltraitance sur une personne âgée. Mais la femme avait disparu, retournant dans son pays natal au Kenya. Anastasia a été extradée aux États-Unis l'année dernière et a plaidé non-coupable. Elle a cependant changé d'avis lors de son procès, où elle a cette fois plaidé coupable.

Jaki a dit que pour la première fois depuis des années, son esprit était apaisé et qu'elle était heureuse. 'Quand on se bat pour quelqu'un qu'on aime, on ne lâche pas. Même si ça prend des années.' Sa vidéo a été une pièce déterminante dans le procès. La plupart des patients de la femme étant des personnes âgées, ils ne font pas d'excellents témoins.

maltraitance sur personne âgées - preuve 2

Jaki a déclaré qu'elle aurait aimé qu'Anastasia écope d'une peine plus lourde, mais qu'elle était déjà satisfaite de la façon dont toute cette histoire s'est terminée. Le père de Jaki est depuis décédé, mais elle est persuadée qu'il est aussi heureux qu'elle du résultat de ce procès.

Par Sophie Dupuis, le 11.10.2018
Tendance