Une plage indienne envahie par des milliers de tortues venues pondre

La mise en place du confinement dans de nombreux pays a changé l’habitude de certains animaux, comme le cas des milliers de tortues marines qui sont venus pondre sur des plages désertées par la population en Inde.

Chaque année, au début du printemps, les Indiens peuvent admirer sur la plage d’Odisha, l’un des plus importants sites de nidification de la planète, des tortues olivâtres pondre leurs œufs. Il y a longtemps, l’on recensait plus deux millions de tortues migrant sur la plage d’Odisha pour la ponte des œufs, toutefois, avec le tourisme de masse où les plages sont envahies par les touristes, le nombre de tortues a diminué d’année en année.

Un confinement qui fait le bonheur des tortues olivâtres

Depuis la mise en place du confinement en Inde, soit plus d’un 1,4 milliard d’Indiens confinés, les rues comme les plages sont désertes, une aubaine pour les tortues olivâtres qui peuvent donner naissance à leurs petits en toute tranquillité. Pour cette année 2020, les autorités indiennes ont recensé des milliers d’œufs sur la plage d’Odisha, ce qui est un record depuis de nombreuses années.

La reproduction des tortues olivâtres menacées par la surexploitation humaine

Avec le tourisme de masse, le développement côtier et la surpêche, il n’est pas rare de trouver des cadavres de tortues emportés par les eaux tous les ans. Les tortues qui pondent leurs œufs sur la plage se font de plus en plus rares.

Tortues olivâtres

Crédit Photo : bipro_seas

D’ailleurs, en 2014 et 2016, les experts n’ont recensé aucune tortue dans les parages pendant la période de reproduction, une raison qui reste encore un grand mystère chez les experts. Aujourd’hui, le rythme de reproduction lent de cet animal est en forte baisse, les tortues olivâtres sont considérées comme une espèce considérée comme menacée.

Beaucoup de protecteurs d’animaux et certains pêcheurs locaux tentent bien que mal d’aider ces animaux à se reproduire pour la survie de l’espèce. Il est à noter que les régions côtières de l’Odisha ont été décrétées réserve naturelle de la faune marine par le gouvernement indien depuis 1997, il est interdit d’y faire de la pêche en eau profonde.

La population se mobilise en Inde pour sauver ses tortues marines

Les tortues olivâtres ne sont pas que des animaux marins pour les Indiens, elles sont l’incarnation de Vishnu, un dieu hindou majeur. C’est pourquoi les villageois se mobilisent depuis toujours dans la sauvegute;rables à beaucoup de prédateurs comme les vautours, les chiens, larde de l’espèce qui est aujourd’hui de moins en moins nombreuse.

Tortues marines

Crédit Photo : bipro_seas

Il faut savoir que l’incubation des œufs dure une cinquantaine de jours, pendant cette longue période, les œufs sont vuln&eaces crabes, etc. Selon l’ONG Action for Protection of Wild Animals, sur 10 millions d’œufs pondus dans une arribada, seul 0,2 % survit, un chiffre qui montre à quel point la naissance d’une tortue olivâtre est très fragile.

Tortues en inde

Crédit Photo : bipro_seas

Le retour à la vie normale après la crise sanitaire pourrait une fois de plus perturber la reproduction des tortues olivâtres sur la plage d’Odisha, quelles mesures prendront les autorités indiennes ?

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans animaux
Ailleurs sur le Web
Tendance