Accueil > Insolite

Prison ferme pour une femme qui a volé deux soutiens-gorges !

Prison ferme pour une femme qui a volé deux soutiens-gorges !
En Lorraine, le Tribunal de Nancy condamne à 4 mois de prison une femme surprise en train de voler deux soutiens-gorges.

C’est vendredi dernier, le 11 septembre, que se tenait à Nancy, en Lorraine, une audience pour vol pas tout à fait ordinaire : une femme d’une cinquantaine d’années, accusée du larcin de deux soutiens-gorges, était condamnée à quatre mois de prison ferme ! Comment en est-on arrivé là ? Les faits sont d’une grande banalité : à Lunéville, une femme flâne au rayon des sous-vêtements, en prends quelques-uns avec elle et se rend tranquillement à la cabine d’essayage.

Seule ombre au tableau : elle ignore qu’elle est surveillée par les vigiles du supermarché. Ceux-ci remarquent immédiatement qu’en sortant de la cabine, la chapardeuse laisse derrière elle bien moins d’articles qu’elle n’en avait en entrant ! Ils la suivent et l’arrêtent près de la sortie. Ils découvrent alors la méthode qu’elle a employée : un soutien-gorge volé est sur elle, un autre se trouve dans son sac à main, indique le journal L’Est Républicain.

La peine sera-t-elle aménagée ?

C’est avec les menottes que la prévenue est arrivée vendredi à l’audience, au Tribunal de Nancy. Il s’avère qu’en réalité, la femme est bien connue des services de police, et c’est elle-même qui l’a rappelé à l’audience… entre deux crises de larmes : elle est kleptomane ! Une fâcheuse compulsion qui lui a déjà valu pas moins de 12 condamnations pour vol, et qui menace maintenant sa liberté, si elle ne parvient pas à réagir : le compte à rebours a commencé !

Cette fois, le tribunal a voulu marquer le coup en la condamnant à quatre mois de prison. Mais le mandat de dépôt n’a pas été délivré, ce qui lui évite de justesse l’incarcération. Car la Présidente du Tribunal a bien souligné qu’elle lui octroyait là sa « dernière chance ». En attendant, elle doit rencontrer un juge à la fin du mois de septembre, qui tentera d’obtenir pour elle un aménagement de sa peine.

Par Quentin, le 14.09.2015
A voir aussi :
Vidéo du moment
Ailleurs sur le web
Nouveautés
Populaire