Shenzhen la consommation de viande de chat et de chien interdite

Une première en Chine, Shenzhen a décidé d'interdire la production et la consommation de viande de chat et de chien de façon définitive suite à l'épidémie du coronavirus.

Le parlement chinois a interdit le commerce et la consommation d’animaux sauvages jugés comme la cause de la pandémie du coronavirus. C’est une grande avancée en matière de consommation d’animaux sauvages en Chine.

La viande de chat et de chien interdite à Shenzhen

Pour la première fois, une ville chinoise, Shenzhen a prohibé durablement la production et la consommation de viande de chat et de chien. La loi a été adoptée le 1er mai 2020. Selon les dires des législateurs, la mise en application de cette loi est une exigence de la civilisation moderne. Le fait de prohiber la consommation d’animaux sauvages est une pratique commune dans les pays occidentaux et développés.

Une victoire pour les défenseurs des droits des animaux

Pour expliquer aux habitants de Shenzhen la raison de l’interdiction de la consommation d’animaux de compagnie, un porte-parole du gouvernement de la ville a déclaré que ces animaux sont les meilleurs amis de l’Homme depuis l’âge des temps, la relation entre les deux sont très forts et qu’il serait irrespectueux que les humains les mangent. Les défenseurs de droits des animaux peuvent fêter victoire, ils ont attendu ce moment depuis des années.

Viande de chat et de chien

Shenzhen interdit la viande de chat et de chien

Il faut dire que les Chinois étaient de plus en plus nombreux à critiquer cette pratique ancestrale sauvage consistant à manger des animaux sauvages. En juin dernier par exemple, une soixantaine de chiens destinés à être mangés durant le festival de Yulin avait été in extrémis sauvée par des activistes chinois dans un abattoir illégal de Yulin. Bien que ce soit une pratique ancestrale, il est bon de savoir que ce ne sont pas tous les Chinois qui consomment de la viande de chiens et chats, la plupart jugent cet acte de barbare.

D’ailleurs, lors de la mise en vigueur de la loi, le porte-parole de Shenzhen a déclaré que cette interdiction était attendue depuis longtemps par la population civilisée et moderne. Pour ceux qui en avaient la coutume d’en manger, ils s’habitueront désormais à ne manger que du bœuf, lapin, porc, de l’âne, mouton et des volailles comme du poulet, oie, canard et pigeon.

Un geste salué par le docteur Peter Li

Le docteur Peter Li, membre de l’association Humane Society International, est un expert sur la politique chinoise en matière de protection animale. Il n’a pas hésité à exprimer ses émotions en saluant le parlement chinois pour avoir voté cette loi interdisant la production et la consommation d’animaux sauvages. C’est selon lui une première et grande étape pour mettre fin à ce commerce cruel et inhumain.

Chien en cage

Consommation de viande de chat et de chien

Selon ses dires, les Chinois tuent chaque année plus de 10 millions de chiens et 4 millions de chats. La plupart sont volés dans les jardins ou capturés dans la rue par des malfaiteurs pour être ensuite tués dans des abattoirs et livrés à des restaurateurs à travers le pays tout entier. Le docteur Peter Li espère que cette initiative sera suivie par les autres grandes villes et le reste de la Chine d’ici quelques années.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance