Accueil > Insolite

Titanic : un biscuit rescapé vendu 21 000 euros aux enchères

Titanic : un biscuit rescapé vendu 21 000 euros aux enchères
Un cracker provenant du Titanic a été vendu aux enchères de Londres pour 21 000 euros, et devient ainsi le biscuit le plus cher du monde.

Tout le monde connaît le drame qui a frappé le Titanic, ce fameux bateau ultra-luxueux qui a heurté un iceberg le 14 avril 1912 : le film de James Cameron inspiré de cet événement tragique est encore aujourd’hui le deuxième long métrage à avoir cumulé le plus d’entrées dans le monde. Loin d’être oublié par tous, le naufrage du Titanic continue de fasciner les populations, et le moindre objet qui aurait survécu à la catastrophe peut être vendu à prix d’or. C’est le cas récemment d’un cracker, un petit biscuit provenant du célèbre bateau, qui s’est vendu pour 15 000 livres (soit 21 000 euros) lors d’une enchère qui s’est déroulée à Londres le 24 octobre dernier, et présidée par le cabinet Henry Aldridge and Son.

« Le biscuit le plus cher du monde »

Interrogé par The Salisbury Journal, le maître d’enchère Henry Aldridge livre un jugement sans appel : « C’est le biscuit le plus cher du monde […] C’est incroyable que ce cracker ait survécu à un si terrible événement – le naufrage du plus grand paquebot du monde – qui a coûté la vie à 1 500 personnes ». Initialement, ce biscuit a été évalué entre 8 000 et 10 000 livres ; finalement, il sera vendu pour la somme impressionnante de 15 000 livres, un véritable record. C’est un collectionneur grec qui a fait l’acquisition de ce cracker, probablement le dernier au monde à avoir survécu au naufrage du Titanic.

C’est James Fenwick, un témoin de l’accident en 1912 qui avait pris soin de conserver cette relique du Titanic provenant d’un canot de sauvetage, l’avait laissée bien à l’abri dans une enveloppe à photos Kodak. Il est depuis resté intact, et devrait sans aucun doute être conservé par son acquéreur dans des conditions exceptionnelles.

Une photo de l’iceberg pour 28 900 euros

En plus du cracker vendu pour une coquette somme, les enchères menées par Henry Aldridge and Son proposaient également une tasse en argent offerte par la rescapée du Titanic Molly Brown au Capitaine Arthur Rostron, qui pilotait le Carpathia, un navire venu aider les survivants du drame. Vendue pour 129 000 livres (soit presque 180 000 euros), cet objet devient la troisième relique la plus chère provenant du célèbre paquebot.

De plus, une photo qui représenterait l’iceberg heurté par le Titanic a également été vendue pour la somme rondelette de 28 900 euros. En ce qui concerne le cliché, à priori pris juste après la collision entre le navire et la masse de glace, son authenticité reste encore à prouver.

Par Sophie Dupuis, le 11.10.2018
Tendance