Accueil > Sante

Un savon contre le paludisme créé par deux étudiants pour sauver des vies !

Un savon contre le paludisme créé par deux étudiants pour sauver des vies !
Un savon pour enrayer la propagation du paludisme, ça vous semble fou ? Pourtant, c'est bien ce qu'ont inventé ces deux étudiants !

Il faut croire que les cerveaux les plus brillants sont aussi les plus jeunes ! En effet, après les deux étudiantes qui ont inventé un tatouage pour mesurer son taux d’alcoolémie, on entend aujourd’hui parler de deux jeunes hommes tout aussi intelligents, et qui cherchent eux-aussi à aider le monde à se porter mieux grâce à leur nouvelle invention : un savon qui protégerait du paludisme qui fait des victimes par millions chaque année dans le monde, et qui sévit tout particulièrement en Afrique.

Une invention qui reçoit toutes les louanges

Le Faso Soap, c’est le nom de ce nouveau savon très particulier qui pourrait, à lui tout seul, endiguer les épidémies de paludisme. Les deux étudiants, Gérard Niyondiko et Moctar Dembele, respectivement originaires du Burundi et du Burkina Faso, ont remporté le premier prix du concours Global Social Venture Competition grâce à cette initiative plus que bienvenue.

Et si l’on remarque avant tout les capacités incroyables de ces deux hommes, ce sont aussi tous les avantages apportés par leur savon qui fait tourner les têtes : il s’agit-là d’un produit non seulement excellent pour la santé au quotidien, mais qui en plus peut être distribué partout dans le monde grâce à un coup de fabrication véritablement ridicule !

Le Faso Soap, le savon aux multiples propriétés

De fait, on estime qu’un seul de ces Faso Soap coûterait environ 50 centimes d’euros. Une bouchée de pain qui devrait convenir à toutes les populations, en particulier les Africains qui ne peuvent malheureusement pas lutter de manière très efficace contre le paludisme qui les ravage chaque année. C’est le moustique qui est responsable de cette maladie, et les insecticides ou les répulsifs ne sont pas très accessibles là-bas, et restent toxiques pour le corps humain même pour les « chanceux » qui pourraient s’en offrir.

Le savon de ces deux étudiants a été créé avec des éléments naturels à partir de ressources locales, et promet beaucoup. Même en cas d’attaque de moustiques, les gens qui utiliseraient leur savon après pour se laver ou même faire leur lessive pourrait ainsi tuer les larves implantées par les insectes auparavant.

Autant vous dire que le Faso Soap est déjà vu comme une petite révolution dans le monde de la santé : chaque année, on peut recenser au moins 300 millions de cas de paludisme, dont la plupart se trouvent en Afrique.

Par Quentin, le 15.07.2015
A voir aussi :
Vidéo du moment
Ailleurs sur le web
Nouveautés
Populaire