Arrêter de forcer les voitures des infirmières pour voler du matériel

Arrêter de forcer les voitures des infirmières pour voler du matériel
Vous êtes prêt à faire quoi pour survivre face à la crise sanitaire ? Le coronavirus a instauré désordre et psychose au sein de la population mondiale.

Depuis la propagation du virus à l’échelle internationale, les citoyens modèles commencent à voler des matériels médicaux dans les voitures. Une infirmière a même fait savoir son indignation face à cette situation sur les réseaux sociaux.

Pourquoi le vol de matériel médical ?

Depuis le début de la crise sanitaire, les matériels médicaux commencent à se faire rares auprès des parapharmacies et les pharmacies. Vous ne trouverez même plus des masques de protection ou des bouteilles de gel hydroalcoolique. Face à cette pénurie, les populations sont sous le coup de la panique.

Vous devez savoir que le masque reste efficace durant 3 heures. Le gel offre également une durée limitée de protection. Il est donc nécessaire de trouver plusieurs stocks. La raison de la pénurie est simple. En fait, les usines de production ne peuvent pas répondre aux demandes croissantes de la population.

Pour certains citoyens, le vol d’équipement médical reste la meilleure solution pour se protéger de la pandémie. En effet, des vols de matériel médical ont été signalés dans les hôpitaux du monde. Il existe même des voleurs qui forcent les voitures des personnels médicaux. Les infirmières sont les plus vulnérables faces à la situation. 

Voler du matériel médical : une mauvaise idée

Si auparavant, le braquage de voiture était destiné pour récupérer les biens précieux. Actuellement, les braqueurs forcent les voitures des personnels médicaux pour s’emparer des masques ou de gel hydroalcoolique. Il s’agit d’une situation alarmante que la jeune infirmière a dénoncée sur les réseaux sociaux.

Même si les personnels médicaux disposaient de certains produits, il ne faut pas s’adonner au vol. En fait, les matériels sont destinés à protéger les infirmiers et les infirmières. Quand, il n’y a plus de matériel de protection, il serait difficile de sauver la vie de vos personnes proches.

La jeune femme a même affirmé qu’elle n’était pas la seule victime. En effet, plusieurs de ses collègues avaient également subi des vandalismes lors des récentes tournées.

Les mesures d’évacuation d’urgences face aux Coronavirus

Le coronavirus a infecté plusieurs Français depuis le mois de mars. En quelques semaines, les pertes se comptent par centaines. D’ailleurs, les unités de réanimation dans les hôpitaux sont désormais saturées dans plusieurs villes de France. Pour faire face à cette situation, les patients sont transférés dans les hôpitaux à plusieurs kilomètres.

L’armée a d’ailleurs mis à la disposition des citoyens des avions militaires. Une première évacuation a eu lieu à l’hôpital de la métropole du Haut-Rhin. Il s’agit de l’évacuation de six patients malades du Covid-19.

Evacuation par avion militaire

Avion militaire pour évacuer les patients

Il est également possible de prendre soin des malades à bord de l’avion quadrimoteur du service de santé des armées. Du fait dont l’appareil est équipé de six cellules de réanimation. Les hélicoptères civils ont aussi leurs rôles durant cette crise sanitaire. Sachant que neuf personnes ont été dernièrement évacuées par hélicoptère du Haut-Rhin.

Depuis quand les avions militaires sont intervenus ?

Les avions militaires ont commencé à évacuer les patients suites à la décision du gouvernement lundi soir. Vous devez savoir que d’autres moyens sont envisagés pour évacuer les malades.

Les moyens d’évacuation face aux COVID-19 :

  • Déploiement du module de réanimation Morphée
  • Évacuation militaire

Déploiement d’avions militaires

Vous devez savoir que l’armée aidera désormais les personnels de santé dans leurs tâches. En effet, l’armée sera sollicitée pour évacuer les patients auprès des hôpitaux engorgés. En tout cas, c’est ce que le Premier ministre Edouard Philipe a commenté sur France 2 mardi soir.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance