Accueil > Actualite

Rennes, une ville en pleine expansion immobilière

Rennes, une ville en pleine expansion immobilière
Avec ses plus de 215.000 habitants, la métropole de Rennes se classe parmi les meilleures villes de France où il fait bon vivre.

Que ce soit en termes de culture, de patrimoine ou de gastronomie, Rennes est une ville de plus en plus dynamique en matière de démographie comme d’économie. L’évolution de ce territoire a donc nécessité la mise en place de stratégies pour satisfaire les nouveaux arrivants.

Construction immobilière à Rennes : le plan mis en place

Rennes est une ville en pleine expansion qui accueille chaque année de plus en plus d’habitants. Pour répondre à son succès, la métropole a lancé un plan logement sur cinq ans, fixé par le Programme Local de l’Habitat, s’étalant de 2015 à 2020.

L’objectif est de construire 24.000 logements sur la période donnée, en plus de rénover les constructions immobilières existantes. La ville pourra proposer davantage de biens à destination des ménages aux revenus d’un niveau plus élevé que ce qui avait été proposé jusqu’ici, le but étant de dynamiser davantage la ville et de la rendre encore plus attractive.

La volonté de modernité de la métropole s’inscrit également dans un souci de préservation de l’environnement. C’est pour ce faire que la ville de Rennes choisit de construire de nouveaux biens immobiliers, qui devront donc correspondre aux nouvelles normes en vigueur garantissant un meilleur respect de l’environnement.

Tendance immobilière à la hausse : sur quels territoire ?

Le plan prévu par la ville prévoit d’une part de rénover le centre ancien, stratégie adoptée par bon nombre de communes aujourd’hui. Les modifications apportées à ces vestiges de l’Histoire mettent d’autant plus en valeurs les atouts esthétiques et culturels de la métropole de Rennes. Du même coup, cette action permettra de réhabiliter un grand nombre d’appartements, ce qui pourra en inciter certains à s’y installer.

Les quartiers prioritaires ne sont pas laissés de côté : soucieuse du bien être de ses habitants, la ville de Rennes a également choisi d’investir dans la rénovation de plusieurs d’entre eux, afin de garantir les meilleures conditions de vie et un nouveau dynamisme économique et social.

Parmi les territoires les plus actifs en matière d’immobilier, on constate que l’Ille-et-Vilaine arrive en tête sur le territoire de la Bretagne. Un marché qui devient tout à fait tendu, ce qui engendre une certaine hausse des prix. Pour autant, cette évolution du marché immobilier ne décourage pas les futurs acquéreurs, qui sont surtout des cadres moyens à supérieurs.

En matière de pénurie et de marché tendu, l’Ille-et-Vilaine n’est pas une exception sur le territoire breton. À Rennes, les personnes désireuses d’acheter un bien immobilier sont tellement nombreuses que la disponibilité des biens commence à faire défaut.

La tendance immobilière à Rennes : pénurie dans l’ancien

Avec l’arrivée de la LGV reliant Rennes à Paris en 1h30, la ville a bénéficié d’un dynamisme économique et démographique sans pareil. A l’intérieur de Rennes, les parcelles de terrain pour faire construire sa maison sont devenues si rares que les acheteurs préfèrent investir dans une maison ancienne pour la détruire et y reconstruire du neuf.

Comme en Ille-et-Vilaine, les acquéreurs sont le plus souvent des cadres, disposant de revenus assez élevés. Ceci est le résultat logique de l’évolution exponentielle de cette métropole qui attire des familles de plus en plus aisées.

Immobilier Rennes

D’autre part, Rennes est une ville dont la population est de plus en plus jeune. Apparemment, elle  rend aussi envieux les étudiants et jeunes actifs, qui ont bien repéré ses nouveaux atouts et font aussi partie du panel d’acheteurs.

Devant la pénurie de biens, finalement autant dans l’ancien que dans le neuf, la métropole de Rennes se voit obligée de construire des maisons neuves pour répondre à la demande croissante des personnes désireuses de s’y installer. L’attractivité croissante de la ville nécessitera certainement de construire des habitations dans les faubourgs et les quartiers sensiblement éloignés du centre, et ce afin de préserver certains endroits bientôt surpeuplés.

Par Christophe, le 31.07.2019
A voir aussi :
Vidéo du moment
Ailleurs sur le web
A voir
Populaire