Accueil > Insolite

100 femmes en lingerie pour dénoncer les normes de beauté !

100 femmes en lingerie pour dénoncer les normes de beauté !
Parce que la société impose des normes de beauté aux femmes, cette photographe souhaite souligner la diversité du corps féminin !

Ce n’est plus un secret : les magazines de mode exercent une influence considérable sur les femmes et la manière dont elles perçoivent l’apparence physique. Le corps d’aujourd’hui répond à des normes esthétiques strictes imposées aux femmes souvent très éloignées de la réalité. C’est la raison pour laquelle une photographe australienne a décidé de mettre en lumière la diversité du corps féminin. Focus.

100 modèles différents pour un même objectif

D’emblée, le ton est donné. Intitulé « Underneath we are… women » (en dessous, nous sommes… des femmes), le projet artistique de la photographe Amy Herrmann est le suivant : photographier 100 femmes de tous âges, de toutes corpulences et de tous handicaps posant en sous-vêtements avec un adjectif qui les caractérise. Le tout sans retouche numérique, ça coule sous le sens. L’objectif : briser les stéréotypes féminins en mettant en lumière tous les « défauts » physiques et en faisant ressortir les traits de caractère de ces femmes comme la détermination, l’ambition ou encore la force, quelles soient petites, grandes, minces ou rondes.

Une campagne de crowdfunding pour concrétiser le projet

Cette initiative a pour but de nous rappeler qu’il existe des vraies personnes sous les apparences. En effet, malgré les étiquettes qu’on leur colle à la peau, les femmes sont avant tout des personnes avec des sentiments, du caractère et une personnalité. « J’essaie d’enseigner aux gens que ce que nous voyons dans les magazines n’est pas réel », explique Amy Herrmann à ABC News, avant de poursuivre : « photographier 100 femmes différentes, c’est éduquer 1 000 autres femmes ». Pour concrétiser son projet et trouver une centaine de modèles, Amy Herrmann a lancé une campagne de financement participatif. En quelques jours seulement, de nombreuses candidates ont postulé, touchées par cet acte de sensibilisation qui vise à accepter son prochain sans juger.

Par Patrick, le 18.09.2018
A voir aussi :
Vidéo du moment
Ailleurs sur le web
Nouveautés
Populaire