Découvrez comment faire pour bien soigner l’asthme

Par Sandrine, le 24.12.2019 dans Sante
Découvrez comment faire pour bien soigner l’asthme
L’asthme est l’une des maladies respiratoires parmi les plus difficiles à soigner. C’est souvent une inflammation chronique qui provoque des crises et qui doit être traité de manière régulière.

Les médicaments pour contrôler l’asthme ne permettent pas vraiment de le guérir définitivement. Ce sont plutôt des solutions qui optimisent la bronchodilatation dans l’immédiat. Dans plupart des cas, ils sont à inhaler. Les symptômes de cette maladie sont aussi difficiles à contrôler malgré les traitements proposés par les médecins. En effet, 6 personnes asthmatiques sur 10 ne parviennent pas à les prévoir. Et pour cause, ce trouble est difficile à comprendre et la prise des médicaments peut parfois causer d’effets secondaires. Voici quelques conseils pour optimiser les soins de l’asthme.

Le traitement officiel

Pour soigner l’asthme avec le traitement officiel, il y a deux grands aspects qu’il faut prendre en compte. Le premier consiste à s’éloigner des allergènes et e second consiste à prendre les médicaments correspondants.

Parmi les allergènes qu’il faut éviter, il y a ceux qui sont d’origine alimentaire. Si les parents sont déjà atteints de la maladie, les risques pour que leurs enfants soient eux aussi malades sont grands. On appelle cela « être un terrain atopique de la maladie ». Il faut alors retarder la diversification alimentaire des bébés de plusieurs mois. La prise des œufs, les poissons, et tous les aliments qui pourraient provoquer d’allergie doit attendre vers les 16e mois du nourrisson.

Les allergènes aériens sont aussi à écarter. Ce sont les éléments qui peuvent causer l’allergie comme les animaux domestiques à poils (chats, chiens, etc.), les appareils de filtrage de l’air et les plantes qui produisent des pollens.

Les moisissures et les acariens font également partie des allergènes les plus dangereux pour les personnes asthmatiques. Pour les éviter, il faut bien aérer la maison. Il est également recommandé d’utiliser des tissus anti-acariens, de nettoyer régulièrement la maison, les linges de maison et les couvertures et de tout exposer au grand air.

Le froid est aussi un allergène pouvant provoquer l’asthme. Pendant les périodes froides sèches intenses, il faut bien se couvrir et utiliser une écharpe pour la bouche et le nez.

Vous devez aussi savoir que les ustensiles de cuisine en inox libèrent du nickel qui est un allergène. Il vaut mieux opter pour les ustensiles de cuisson en verre.

Contrairement aux idées reçues, l’asthme n’est pas une contre-indication au sport. Néanmoins, il y a des précautions à prendre avant la pratique d’activité physique que ce soit intense ou soft pour éviter les problèmes respiratoires. Déjà, le sportif doit faire un suivi sévère et astreignant. Il doit aussi bien suivre les indications concernant l’échauffement. De cette manière, il pourra éviter les symptômes de l’asthme.

Les médicaments de la médecine officielle

En cas de crises d’asthme, il y a des traitements classiques qui sont prévus pour aider la personne malade à mieux respirer. Le bronchodilatateur bêta 2 stimulant en est un. Il peut être utilisé seul ou associé à un corticoïde inhalé. Ce sont des médicaments adaptés aux enfants âgés de moins de deux ans.

Comme traitement de fond, les médecins recommandent souvent l’usage des cromones inhalées (Cromoglycate ou Lomudal, par exemple) et aux corticoïdes. Pour les prendre, on peut se servir d’un inhalateur. Il est aussi possible de soigner la convulsion bronchique par de l’anticholinergique inhalé bêta 2 stimulant  ou par la théophylline.

En cas de crises chroniques, le traitement devient plus rigoureux. Les docteurs conseillent la pratique d’une série de séances de kinésithérapie respiratoire. Ils recommandent aussi un soin antihistaminique et une cure de désensibilisation dans le cas où on a trouvé une sensibilité à certains allergènes.

Les autres moyens d’éviter la maladie

Comme le dit le vieil adage « il vaut mieux prévenir que guérir », l’asthme peut être évité au préalable. Dans le cas de parents asthmatiques, il faut seulement réduire les risques pour les progénitures. Pour ce faire, il faut adopter une alimentation méditerranéenne riche en poissons, en fibres et en fruits et légumes. Cela permet d’éviter les risques et d’améliorer la maladie si on en est déjà atteint.

Parmi les nourritures à privilégier, il y a les aliments riches en fibres comme l’endive, les betteraves, les poireaux, les bananes, les oignons, la chicorée, etc. Ils stimulent le microbiote intestinal et la fonction pulmonaire. Cela permet de mieux contrôler l’asthme et de diminuer l’inflammation des voies respiratoires.

Les poissons gras comme le saumon, la sardine ou la truite ainsi que les aliments riches en magnésium et en potassium sont recommandés aux asthmatiques. Ces aliments sont bénéfiques pour la fonction pulmonaire.

Par contre, il faut limiter les produits laitiers et les viandes et éviter si possible les fast-foods. Ces nourritures sont riches en graisses saturées. Celles-ci favorisent l’inflammation et les problèmes relatifs à la respiration. Elles rétrécissent même les voies aériennes qui doivent assurer le transport de l’oxygène aux poumons.

Les bonnes habitudes à adopter

Quelques bonnes habitudes de vie permettent de limiter les risques d’asthme ou bien les risques de provoquer les symptômes de l’asthme. En général, les personnes qui souffrent de cette maladie sont hypersensibles. Elles doivent alors savoir gérer leur stress. Pour ce faire, il faut s’éloigner de toutes les sources d’anxiété et d’optimiser la pratique de toute activité qui pourrait détendre la personne.

Pour les enfants en particulier, il est important de l’inviter à amplifier ses potentiels autres que scolaires. Cela peut être dans d’autres domaines comme le sport, l’artistique, etc. Ce sont des activités qui génèrent la production d’émotions positives. Ainsi, la production des neuromédiateurs (augmentation de la synthèse de la sérotonine cérébrale, de la dopamine, diminution de la sécrétion de noradrénaline et de cortisol) est aussi optimisée.

Le sommeil est aussi important pour les personnes asthmatiques. Cela permet de donner à l’organisme le repos nécessaire et le temps de se régénérer normalement. Ainsi, le corps produit plus d’anticorps pour combattre les allergènes et mieux les supporter.

Et pour finir, l’une des bonnes habitudes à adopter par un asthmatique est l’hygiène. Il ne s’agit pas uniquement de l’hygiène de son environnement mais aussi de son corps.

A voir aussi :
La vidéo du moment
Ailleurs sur le web
A voir
Populaire