Deux nonnes reviennent enceintes de leur mission en Afrique

L’église a fait beaucoup parler d’elle ces derniers temps après le retour de leurs deux religieuses envoyées pour faire des missions en Afrique. En effet, ces deux nones ont été revenues enceintes.

Cela a créé un véritable buzz sur internet et plus particulièrement sur les réseaux sociaux, mais aussi honte pour la religion. Bien sûr, l’Église catholique ne reste pas bras croisé face à cette situation critique. D'ailleur une enquête est en cours en ce moment pour comprendre comment ceci à pu arriver.

Des nones revenues enceintes

Bien sûr, l’identité de ces deux nones qui sont tombées enceintes n’a pas été révélée aux médias, mais si l’on croit aux informations reçues, il s’agissait de deux religieuses d’origines africaines, mais qui vivaient actuellement en Italie. Selon les mêmes informations, les deux ont été envoyées en Afrique par l'église pour mener une mission humanitaire.

Après leur retour en Italie, leurs dossiers médicaux ont confirmé leur grossesse. Suite à cette nouvelle, l’autre none âgée de 34 ans a été délocalisée pour Palerme alors qu’elle vivait à l’origine à un couvent à Militello, en Sicile. Selon le couvent qui l’abritait avant, la none est en train de mener une nouvelle vie. Dans tous les cas, la religieuse a le droit de quitter les ordres pour élever son enfant.

Grossesse suite à un viol

Si la première None a été envoyée à Palerme pour adopter un nouveau mode de vie, la seconde, qui est une mère supérieure occupait des fonctions d’une importance majeure dans un autre couvent. Pour le second cas, on n’a pas une information précise sur l’origine de sa grossesse, et personne ne sait ce qu’elle est advenu. Pourtant, on estime la possibilité d’un viol.

En effet, selon les dires, le viol des religieuses par de hautes autorités de l’Église est un cas qui se présente assez fréquemment. D’ailleurs, le pape a même déjà mentionné le viol des religieuses lors de son discours. Durant la même grossesse, le pape a affirmé qu’il faut se battre contre cette situation honteuse. Aussi, le pape François a souligné que le service des religieuses est un service comme parmi d’autres et non de la servitude.

Quoi qu’il en soit, une telle situation pose des problèmes qui dépassent les problèmes relations. En effet, en dépit du vœu de chasteté qu’elles ont prononcé, elles sont revenues de leurs missions étant enceintes. Dans tous les cas, l’enquête est en cours pour le cas de cette grossesse des religions. Attendons pour en savoir davantage.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans actualite
Ailleurs sur le Web
Tendance