Ce restaurateur confiné loin de sa famille cuisine des repas aux hôpitaux

Comme tous les restaurants en France depuis le 15 mars, le restaurant La Palestine a gardé ses portes fermées pour faire face à l’épidémie du Covid-19. Pourtant, Youcef Shamasna, gérant de l’établissement continue de travailler.

Effectivement, Youcef Shamasna  cuisine et livre gratuitement une centaine de repas par jour aux personnels et aux soignants des hôpitaux de Marseille.

Un acte solidaire

C’est sur les réseaux sociaux que vous avez pu le voir : « Durant cette période de crise, le restaurant La Palestine se propose d’offrir et livrer gratuitement des repas pour le personnel hospitalier pour les soutenir et les encourager. ». L’initiative du chef d’établissement du restaurant situé dans le quartier des Docks de Marseille résonne comme un acte de générosité et d’humanisme. Une action solidaire qui est soutenue par nombre de ses clients habituels.

Youcef Shamasna

Youcef Shamasna dans sa cuisine

Le personnel des hôpitaux marseillais témoigne sur les réseaux sociaux en envoyant des grands « merci », des photos de leurs plats envoyés sous barquettes. Un véritable soutien moral et physique depuis l’hôpital Saint-Joseph, ou encore l’hôpital Européen de Marseille.

Cuisiner pour les hôpitaux, une organisation nouvelle

Aidé de l’un de ses employés qui est venu soutenir la démarche, il explique : « Je prépare les entrées, la viande, les desserts, le pain, tout ». C’est une organisation différente mais nécessaire pour le bien de tous.

Il cuisine gratuitement pour soutenir les forces des soignants, quitte à puiser dans ses économies : « Je ne peux pas dépasser une petite centaine de repas par jour, sinon je n’arrive pas à suivre. Ça fait deux ans qu’on est ouvert donc j’utilise les économies du restaurant. Je vais faire le maximum, mais il faut que je fasse attention, je ne sais pas encore qui va payer mes cuisiniers qui ont arrêté de travailler, et j’ai une famille à nourrir ».

Livrer des repas pour le personnel hospitalier

Livraison de repas au personnel soignant

Loin d’être effrayés par la quantité de travail, Youcef et son collaborateur cuisinent matin et soir, et assurent les livraisons. Un choix épuisant : « C’est difficile, je commence à être fatigué mais je tiens le coup », explique le jeune homme.

Un petit sacrifice pour nos sauveurs

Cuisiner pour le personnel hospitalier, c’est aussi être confiné seul. En effet, Youcef Shamasna a préféré se confiner seul, dans l’appartement situé au-dessus du restaurant, loin de sa femme enceinte et de sa famille. Un choix qu’il explique : « Là d’où je viens en Palestine, on s’entraide tous. Je voulais rendre hommage aux personnels soignants qui prennent des risques, nous avons besoin d’eux c’est normal de le montrer qu’on est avec eux et qu’on pense à eux. Je ne pouvais pas rester à la maison sans rien faire, donc je me suis servi de mon restaurant pour rendre service. Et si ça peut donner des idées à d’autres ».

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance