Accueil > Actualite

Un maire prend un tir de taser pour la bonne cause

Un maire prend un tir de taser pour la bonne cause
Qui serait assez fou pour se prendre volontairement un coup de taser ? Apparemment cet homme, qui a choisi de le faire pour la bonne cause.

Les Américains sont connus pour les défis assez fantasques qu’ils se lancent parfois. Depuis deux jours, on peut lire dans les médias présents aux États-Unis de nombreux articles sur un maire qui se serait fait tirer dessus au taser.

Un fait divers qui pourrait sembler relativement banal au vu de tout ce qui se passe dans ce grand pays chaque jour. Et pourtant, s’il s’est pris un coup de taser, ça n’est pas suite à une agression, au contraire : il a lui-même choisi de subir ce tir à impulsion électrique dans le cadre d’une œuvre caritative !

L’art et la manière de provoquer les choses

Cependant, pour que quelqu’un accepte de tirer sur un homme, ne serait-ce qu’avec un taser, il faut déjà lui en donner les motivations. Et pour cela, aucun problème : le maire de Glendale, Jerry Weiers, sait comment s’y prendre pour se mettre à dos toute une partie de ses concitoyens !

En effet, il avait tout récemment refusé de renouveler le bail de l’équipe local de hockey sur glace, ce qui n’avait pas manqué de provoquer un mouvement de mécontentement massif, de la part des joueurs bien évidemment mais aussi et surtout de leurs fans ! Selon le journal Arizona Republic, l’une des détractrices les plus sévères était sans aucun doute Ronda Pearson, une jeune femme qui a vécu cette décision comme une réelle injustice.

C’est donc tout naturellement qu’elle a été choisie pour tirer elle-même au taser sur le maire de sa ville ! Cela dit, le vrai visage de la supportrice a fait surface dès le coup parti : inquiète, elle a voulu s’assurer que le maire était en bonne santé !

Un défi au service d’une œuvre de charité

Si Jerry Weiers a accepté de servir de cible pour cette expérience on ne peut plus douloureuse (comme en attestent ces photos de personnes qui se font taser), ça n’est pas par plaisir. Il a lui-même demandé la somme de 10 000 $ afin que l’un des habitants de la ville ait le droit de lui tirer dessus au taser.

Cette somme assez importante a été intégralement reversée à une association caritative qui s’occupe notamment des familles qui comptent dans leurs rangs un représentant de la loi qui aurait été blessé, ou même tué dans l’exercice de ses fonctions. Une bonne action donc, qui méritait sans doute ce petit coup de jus !

Par Lara, le 02.07.2018
A voir aussi :
Vidéo du moment
Ailleurs sur le web
Nouveautés
Populaire