Accueil > Insolite

Une souris dressée pour livrer de la drogue aux prisonniers au Brésil

Une souris dressée pour livrer de la drogue aux prisonniers au Brésil
Lors de l'inspection d'une prison au nord du Brésil, la police a découvert une souris étrange qui livrait de la drogue à différents détenus.

Les hommes qui doivent purger de longues peines en prison sombrent parfois dans l’enfer de la drogue, et sont prêts à tout pour s’en procurer, en particulier dans les établissements les mieux surveillés. Comme cette prison du Brésil.

Quelques détenus de la prison de Barra da Grota, située dans l’État de Tocantins au nord du Brésil, ont trouvé un stratagème pour le moins astucieux : ils sont parvenus à dresser une souris, pour que cette dernière fasse transiter des doses de drogue entre différentes cellules.

Cette technique, a été repérée lors d’une inspection ordinaire de l’établissement par la police, a laissé les gardes de la prison sans voix.

Souris livreuse de drogue

C’est sans doute la première fois que des détenus parviennent à dresser une souris pour parvenir à leur fin. La méthode était simple : chaque prisonnier pouvait attacher une ficelle à la queue de la petite, avant d’y accrocher une dose de marijuana ou de cocaïne. Le procédé était presque indétectable, car les doses étaient minimes, et qui se soucierait d’une souris ?

Après avoir finalement attrapé le petit mammifère, le directeur de la prison, Gean Carlos Gomes, s’est étonné de voir à quel point la souris était bien dressée : « Elle était si docile qu’elle se laissait même caresser la tête », a-t-il affirmé à Elheraldo.

La souris, qui naviguait entre les trois pavillons dispersés dans l’enceinte de la prison, a été scrupuleusement suivie par les autorités, qui ont pu s’emparer, lors de cette opération pour le moins insolite, de 23 doses de cocaïne, et 29 doses de marijuana. Il se trouve que le petit animal acheminait également divers objets comme des puces de téléphones portables.

La souris a été relâchée dans la nature, évidemment considérée comme n’ayant pas conscience de ses actes ; quant au propriétaire du rongeur, il reste encore assez flou : les caméras de surveillance vont être analysées afin de connaître l’identité de ce formidable dresseur.

Par Quentin, le 11.09.2018
A voir aussi :
Vidéo du moment
Ailleurs sur le web
Nouveautés
Populaire