Les différents types de masques de protection pour se protéger du Coronavirus

Les différents types de masques de protection pour se protéger du Coronavirus
Les Français sont de plus en plus nombreux à opter pour un masque de protection dans le but de se prémunir d'une potentielle infection. Néanmoins toutes ces types de protection n'ont pas la même efficacité.

Les différents types de masques de protection

En Asie, il est commun d'observer des gens malades porter un masque. En France, ce n'est pas une habitude. Malgré cela avec la pandémie de coronavirus transmissible entre humains, les pharmacies de l'Hexagone sont débordées. La demande est en général peu élevé, les pharmacies ne font pas du tout de stock de protections et se voient donc aujourd'hui dans l'incapacité à satisfaire à cette forte demande.

Le masque chirurgical 3 plis

Le masque 3 plis se trouve le plus connus : c'est entre autres celui que portent les dentistes. Cependant, ce masque de protection commercialisé pour quelques centimes d'euros en officine ne protège pas directement le porteur : ce sont les autres que ce dernier protège du coup de ses projections, ses postillons. C'est en effet un masque porté par les gens infectées pour ne pas infecter d'autres avec qui elles entrent en contact.

Le masque de protection FFP ou bien masque respiratoire

Les types de dispositifs FFP ou FFP2 sont titrés de dispositifs de protection respiratoire. Ceux-ci protègent les personnes qui les portent afin d'éviter qu'ils inspirent ces particules en suspension dans l'air. Vraiment sophistiqués, ceux-ci sont fabriqués avec plusieurs couches et disposent quelquefois d'une soupape expiratoire pour un port plus agréable. Selon la norme EN149:2001, ils doivent capter respectivement 80%, 94% et 99% des aérosols pour les plus résistants. Ces masques FFP2 sont hautement performants contre les virus à condition de parfaitement les utiliser.

Ces dispositifs normés vous offriront une protection surtout au sein des zones contaminés ou face à une pandémie virale du genre SRAS, grippe aviaire ou tuberculose via une plus grande filtration mais aussi une plus forte imperméabilité avec des risques de fuites vers l'intérieur limités. Ceux-ci sont ordinairement équipés d'élastiques de couleur bleue ou blanche. Pour finir, les masques normés FFP3 demeurent les plus filtrants.

Masque alternatif lavable en tissu

Prévu par le président de la république au cours de son intervention, ce maque alternatif demeure un complément aux précautions. Effectivement, Il n'a pas le même niveau de protection que le masque chirurgical, disponible en pharmacie. Et donc beaucoup moins fiable que le masque de type FFP2 porté par les médecins. Le masque en tissu homologué correspond néanmoins à certaines dispositions. Il peut être conçu chez-soi à trois plis, mais encore par l'industrie et acheté en boutique.

Comment porter un masque ?

Avant et après avoir appliqué le masque, quel qu'il soit, nettoyez-vous comme il faut les mains. Puis : Apposez le masque en couvrant le nez et la bouche et ajustez-le. Par la suite ne le manipulez plus et ne vous touchez d'autant pas la figure. Afin de l'ôter ; Enlevez le masque de protection par derrière Si le masque est à usage unique, jetez-le d'emblée. Si il est réutilisable, sans le manipuler mettez-le à laver.

Pour finir. Lavez-vous les mains sérieusement à l'aide d'une solution hydroalcoolique ou au savon. Les méthodes de prévention à ne pas oublier ? En revanche, d'autres automatismes à adopter pendant une épidémie sont plus à même de protéger la population saine et de limiter la propagation du virus. Le lavage fréquent des mains avec une solution hydroalcoolique est fortement conseillé dans le cadre de la pandémie de coronavirus mais pareillement pour la plupart des virus respiratoires.

Vous avez aimez ?
Alors partager cet article avec vos amis !
Facebook
Whatsapp
Twitter
Pinterest
Plus dans coronavirus
Ailleurs sur le Web
Tendance